Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Communiqué du Cadre de concertation des autorités religieuses et morales
Menu
RSS

Communiqué du Cadre de concertation des autorités religieuses et morales

Communiqué du Cadre de concertation des autorités religieuses et morales

Le 20 janvier 2017, au moment où les fidèles s’apprêtaient pour leur prière du vendredi, la mosquée centrale de Cadjèhoun, en chantier, a fait l’objet d’une démonstration de déguerpissement brutal et humiliant, dans le cadre de l’exécution de la mesure de libération des espaces publics prise par le Gouvernement.

Le week-end du 29 janvier 2017, c’est le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et de la Législation qui monte au créneau pour affirmer, dans un message abondamment relayé par la presse, que «nos rues ne peuvent plus être exposées à l’expression de la foi»; et cela, quelles que soient les confessions religieuses, musulmans, chrétiens, religions endogènes. Par ailleurs, le Ministre a clairement indiqué que la mesure d’interdiction concerne toutes les manifestations comme celles du chemin de croix, du Christ Roi, et autres.

Prenant la mesure de la gravité de la situation, et sur l’initiative de l’Observatoire Chrétien Catholique de la Gouvernance, le Comité technique du Cadre de Concertation des Autorités Religieuses et Morales s’est réuni le mercredi 1er février 2017 pour s’informer de la portée de l’incident regrettable du 20 janvier 2017 et apprécier les déclarations du Ministre Joseph DJOGBENOU.  A l’unanimité de ses membres, le Comité  a déploré des dérapages et  amalgames, et présenté la compassion et le soutien des confessions religieuses à toute la communauté musulmane du Pays. En outre, le Comité attire l’attention des autorités politiques et administratives sur le choc profond produit sur l’ensemble des fidèles de toutes les confessions religieuses par ces actes.

Le Bénin est un pays de paix dans lequel la tolérance religieuse consacrée par nos traditions ancestrales, et la laïcité bien comprise de l’Etat, sont des valeurs garanties par notre Constitution du 11 décembre 1990, notamment en ses articles 23, 25 et 36. C’est pourquoi, il faut préserver ces acquis en évitant toute banalisation de nos confessions religieuses. On ne devrait donc pas, sous prétexte de libération de l’espace public et d’une certaine conception de la laïcité de l’Etat, tolérer des actes frisant l’humiliation d’une quelconque confession religieuse ni l’atteinte des libertés fondamentales des citoyens.

Que Dieu protège notre cher Pays, le Bénin, et le couvre de ses bénédictions! Amen !

 

Fait à Cotonou, le  02 février 2017

 

Pour le Comité technique du Cadre de concertation des Autorités Religieuses et Morales

 

Léandre LOKO, rapporteur général

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Malgré les directives du FMI : le taux d'endettement public du Bénin monte d’un cran

Malgré les directives du FMI : le t…

Le gouvernement s'est eng...

Chantier Porto-Novo-Apkro-Missérété et consorts confiés à OFMAS International : un gros scandale politico-financier de 164,5 milliards

Chantier Porto-Novo-Apkro-Missérété…

Cette fois-ci, le gouvern...

Contrôle du permis de construire dans la ville de Cotonou: l’appel du maire Isidore Gnonlonfoun aux populations

Contrôle du permis de construire da…

Dans un communiqué rendu ...

Plan de Développement Communal 2ème génération : la mairie de Cotonou dans une dynamique participative

Plan de Développement Communal 2ème…

Le processus de collecte ...

Nominations de greffiers en chef et d’assistants de greffiers en chef : le Syntrajab relève des irrégularités, violations et incohérences

Nominations de greffiers en chef et…

Déclaration du BDN/Syntra...

Enregistrement des marques suivant le protocole de Madrid : l’Anapi sensibilise les inventeurs béninois

Enregistrement des marques suivant …

L’Agence nationale de la ...

Privatisation sauvage, inhumaine et opaque des entreprises publiques : la Cstb dénonce la politique de tout privé et de l’Etat minimum de Talon

Privatisation sauvage, inhumaine et…

Les participants au 5ème ...

Exécution de contrats léonins par le Gouvernement du Bénin au profit de Bénin Control SA : la lettre du PLP à la DG du Fmi Christine Lagarde

Exécution de contrats léonins par l…

Le Parti pour la Libérati...

Sodéco, Pvi, Cncb, groupes électrogènes, Icc services, machines agricoles, Maria-Gléta, siège parlement… : Patrice Talon ferme les yeux sur ses crimes économiques

Sodéco, Pvi, Cncb, groupes électrog…

Machines agricoles à Mari...

Création des classes sportives : une innovation saluée par tous les acteurs

Création des classes sportives : un…

Subdiviser le territoire ...

Prev Next