Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Gouvernance à l’ère du «Bénin Révélé» : les langues se délient, les lignes vont bouger au parlement
Menu
RSS

Gouvernance à l’ère du «Bénin Révélé» : les langues se délient, les lignes vont bouger au parlement

Gouvernance à l’ère du «Bénin Révélé» : les langues se délient, les lignes vont bouger au parlement

Les langues se délient progressivement à propos de la gestion du pays par le régime du Président Patrice Talon installé le 06 avril dernier. A l’occasion de la sortie médiatique de la communauté musulmane la semaine écoulée, l’honorable Issa Salifou, député à l’Assemblée nationale et soutien du candidat Patrice Talon pendant la dernière élection présidentielle s’est prononcé indirectement sur la gestion du gouvernement Talon.

Le bilan à mi-parcours de la gestion de l’actuel régime n’était point le sujet ayant réuni les membres du comité d’apaisement de la crise qui opposait les musulmans au Préfet du Littoral Modeste Toboula dans le cadre de l’opération de libération des espaces publics. Il était invité à cette sortie médiatique comme certains de ses collègues députés notamment les honorables Atao Hinnouho, Réné Bagoudou, Nouroum Bida et Saka Fikara. Condamnant la décision d’interdiction des manifestations religieuses sur les voies publiques, Issa Salifou, député à l’Assemblée n’est pas allé avec le dos de la cuillère avant de porter un regard critique sur la gouvernance actuelle. «Vous devez savoir que les élections sont terminées et qu’aujourd’hui notre pays est  géré par la minorité»,  a d’abord fait savoir le député de la septième législature qui a rappelé que c’est grâce à la coalition dite de la rupture que l’actuel Président de la République, Patrice Talon a pu se faire élire. «Le Président Talon a eu 24%,  c’est les autres ensemble qui ont complété et qui ont fait de lui Président», a laissé entendre qui dénonce la mise à l’écart de certains barons de la politique et surtout ceux qui ont contribué à la victoire au second de la Présidentielle de Patrice Talon. «J’ai l’impression que tout cela est parti dans la poubelle  parce qu’aujourd’hui le pays est géré avec des gens qui n’ont aucun poids politique, qui ne connaissent même pas ce qu’ils font…», a martelé l’honorable Issa Salifou. Rappelons qu’au cours de cette sortie médiatique il avait annoncé que les lignes vont désormais bouger à l’Assemblée Nationale si le Gouvernement ne rapportait pas cette décision. «Nous sommes en train de prendre toutes nos dispositions. C’est soit on nous laisse prier et on continue de   soutenir le Chef de l’Etat comme on a toujours fait jusqu’à maintenant ou bien les lignes bougent. Les lignes vont bouger au niveau de l’Assemblée Nationale et le régime va commencer par connaitre ses difficultés», avait-il indiqué. Un message fort de l’honorable à l’endroit du Chef de l’Etat. C’est sans nul doute, l’une des raisons qui aurait conduit le premier magistrat à convoquer la rencontre du samedi dernier afin d’aplanir les divergences dans l’intérêt supérieur de la Nation.

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Malgré les directives du FMI : le taux d'endettement public du Bénin monte d’un cran

Malgré les directives du FMI : le t…

Le gouvernement s'est eng...

Chantier Porto-Novo-Apkro-Missérété et consorts confiés à OFMAS International : un gros scandale politico-financier de 164,5 milliards

Chantier Porto-Novo-Apkro-Missérété…

Cette fois-ci, le gouvern...

Contrôle du permis de construire dans la ville de Cotonou: l’appel du maire Isidore Gnonlonfoun aux populations

Contrôle du permis de construire da…

Dans un communiqué rendu ...

Plan de Développement Communal 2ème génération : la mairie de Cotonou dans une dynamique participative

Plan de Développement Communal 2ème…

Le processus de collecte ...

Nominations de greffiers en chef et d’assistants de greffiers en chef : le Syntrajab relève des irrégularités, violations et incohérences

Nominations de greffiers en chef et…

Déclaration du BDN/Syntra...

Enregistrement des marques suivant le protocole de Madrid : l’Anapi sensibilise les inventeurs béninois

Enregistrement des marques suivant …

L’Agence nationale de la ...

Privatisation sauvage, inhumaine et opaque des entreprises publiques : la Cstb dénonce la politique de tout privé et de l’Etat minimum de Talon

Privatisation sauvage, inhumaine et…

Les participants au 5ème ...

Exécution de contrats léonins par le Gouvernement du Bénin au profit de Bénin Control SA : la lettre du PLP à la DG du Fmi Christine Lagarde

Exécution de contrats léonins par l…

Le Parti pour la Libérati...

Sodéco, Pvi, Cncb, groupes électrogènes, Icc services, machines agricoles, Maria-Gléta, siège parlement… : Patrice Talon ferme les yeux sur ses crimes économiques

Sodéco, Pvi, Cncb, groupes électrog…

Machines agricoles à Mari...

Création des classes sportives : une innovation saluée par tous les acteurs

Création des classes sportives : un…

Subdiviser le territoire ...

Prev Next