Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Marchés gré à gré illégaux et consorts à l’ère du «Bénin Révélé» : le silence inquiétant de Jean-Baptiste Elias
Menu
RSS

Marchés gré à gré illégaux et consorts à l’ère du «Bénin Révélé» : le silence inquiétant de Jean-Baptiste Elias

Marchés gré à gré illégaux et consorts à l’ère du «Bénin Révélé» : le silence inquiétant de Jean-Baptiste Elias

La veille citoyenne ne doit pas être sélective. La société civile béninoise doit revoir sa copie pour éviter les polémiques autour des prises de position ou dénonciations de certains de ses acteurs.

 

Nombreux sont les Béninois qui ne font plus confiance à certains acteurs de la société civile, en raison du choix de leurs sujets.

En effet, la sortie médiatique du président du Fonac sur Libercom continue de faire des vagues. Depuis 10 mois, plusieurs voix s’élèvent pour dénoncer les dérives et la mal gouvernance du régime en place, avec des preuves irréfutables : marché gré à gré illégaux (cas de l’aéroport de Cadjèhoun), conflits d’intérêt au sommet de l’Etat, décaissement de milliards au trésor public au profit des sociétés du chef de l’Etat et de celles de son entourage, bradage des hôpitaux de zone et de plusieurs sociétés d’Etat dans l’opacité totale, signature par des ministres de la République de «lettre de confort» à des entreprises privées nouvellement créées… La liste est longue. Des voix critiques continuent de monter au créneau pour dénoncer ces pratiques. La gravité de la situation a d’ailleurs conduit Transparency International, dans son dernier rapport, a baissé la note du Bénin.

Malheureusement, aucun de ces sujets n’intéresse le Fonac et son président. Entre ce qu’ils reprochent à Libercom aujourd’hui et la conduite des affaires au sommet de l’Etat, où est l’urgence ? Les Béninois s’attendaient à ce que la conférence de presse de Jean-Baptiste Elias se focalise sur ces sujets brûlants et non sur une affaire de 5 millions et de faux diplômes à Libercom. L’université qui a délivré ces diplômes a déjà déclenché une procédure judiciaire contre le ministère de l'enseignement supérieur pour lui avoir délivré une autorisation en 2007 et déclaré 2009 au Fonac.

L’impression aujourd’hui du Fonac au sein de l’opinion publique n’est pas bonne. D’aucuns estiment que sa sortie est purement et simplement pour «divertir». «Le gouvernement en profite pour détourner notre attention sur les préoccupations essentielles, les déguerpissements sauvages, la morosité économique, le chômage, le délestage, l’extrême pauvreté dans nos villes et campagnes, la chute du port, la baisse des recettes de l’Etat…», a expliqué un enseignant à la retraite sous le couvert de l’anonymat. «Le Fonac doit éviter de donner l’impression qu’il est au service du régime. C’est la deuxième fois que je fais ce constat, en 10 mois. Chaque fois que le gouvernement est en difficulté, je vois toujours un acteur de la société civile devant les médias pour sortir un dossier. Et ça permet de nous occuper. J’invite le Fonac à revoir sa méthode pour ne pas perdre totalement sa crédibilité», a-t-il souligné. «Qu’est qui empêche le Fonac d’enquêter aussi sur les dossiers de gré à gré à l’aéroport, par exemple ? Lorsque le chef de l’Etat traînait le pas pour déclarer son patrimoine, pourquoi n’était-il pas monté au créneau pour le dénoncer ? Que cache son silence sur les dossiers Maria-Gléta, machines agricoles, PPEA II et consorts ? Voilà des sujets qui intéressent le peuple et non les chiens écrasés», s’est-il demandé.

Les efforts du Fonac et de son président pour la promotion de la bonne gouvernance au Bénin ne sont plus à démontrer. Ils font beaucoup pour le Bénin. Toutefois, pour leur crédibilité, il est souhaitable qu’ils se penchent également sur les scandales déjà enregistrés sous le régime actuel.

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Actualisation du Plan de contingence de la commune de Cotonou : la Mairie de Cotonou anticipe la gestion des risques et catastrophes naturels

Actualisation du Plan de contingenc…

Face à l’ampleur et l’int...

Déstabilisation des partis politiques : Léonce Houngbadji accuse la «Rupture»

Déstabilisation des partis politiqu…

Invité ce mardi 04 juille...

Vérification des résultats du Bepc 2017 : une enquête indépendante s'impose

Vérification des résultats du Bepc …

50,56 %. C’est le taux de...

Budget 2017 irréaliste et Pag 2016-2021 irréalisable : les Pta des ministères toujours dans les placards

Budget 2017 irréaliste et Pag 2016-…

2010 milliards de F Cfa. ...

Veille citoyenne au Bénin : Alcrer est-elle devenue un organe de propagande du gouvernement ?

Veille citoyenne au Bénin : Alcrer …

Depuis le 06 avril 2016, ...

Sanctions contre Mtn, Glo et Moov : l’Arcep opère dans l’illégalité absolue

Sanctions contre Mtn, Glo et Moov :…

Les condamnations de l’Au...

Deuil à l’UAC : Ibrahim Salami rend hommage à l’agrégé Amoussouga

Deuil à l’UAC : Ibrahim Salami rend…

Message de compassion de ...

Financement du budget 2017 et du Pag : incapacité confirmée du gouvernement à mobiliser les ressources

Financement du budget 2017 et du Pa…

Le Ministre d'Etat chargé...

Pvi : la preuve que Talon homme d’affaires est toujours en relation d’affaires avec l’Etat béninois qu’il dirige

Pvi : la preuve que Talon homme d’a…

Les preuves ne manquent p...

29ème sommet ordinaire des Chefs d’Etat de l’UA : Talon encore absent en Ethiopie, le Bénin isolé

29ème sommet ordinaire des Chefs d’…

Le chef de l’Etat béninoi...

Prev Next