Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Révision de la Constitution : la stratégie de Talon pour séduire députés et institutions
Menu
RSS

Révision de la Constitution : la stratégie de Talon pour séduire députés et institutions

Révision de la Constitution : la stratégie de Talon pour séduire députés et institutions

Sur la télévision nationale, dans le cadre de son 1er août, le Chef de l’Etat avait affirmé qu’un bon président de la République n’est pas celui qui a forcément un bon bilan, mais plutôt celui qui sait tenir les leaders d’opinions, les grands médias, les grands électeurs, la classe politique et la société civile. Dans sa volonté de réviser la Constitution du 11 décembre 1990, Patrice Talon applique les mêmes recettes : il entretient tous ceux qui sont incontournables dans l’appareil des réformes politiques et institutionnelles, à commencer par les députés et certaines institutions de la République. Il ne cesse de rencontrer les différents groupes parlementaires. Et il lui arrive des fois d’échanger directement avec chaque député ou des groupes de députés, souvent à son domicile. Au menu : avoir le soutien des députés et les soutenir en retour en 2019 pour les législatives. Patrice Talon a été clair. Tous les députés qui ne soutiendront pas ses réformes sont ses ennemis et il les combattra avec d’autres candidats, dans leurs circonscriptions électorales, aux prochaines législatives. Ceux qui seront dociles seront repositionnés et soutenus. Conscient que la voie référendaire sera un cuisant échec pour lui, le chef de l’Etat compte donc sur les institutions, notamment l’Assemblée Nationale pour atteindre ses objectifs.

Selon certaines indiscrétions, 67 députés sont déjà acquis à la cause. «Nous étions avec lui. Nous sommes avec lui et nous serons avec lui. Les réformes sont importantes pour lui et nous allons l’accompagner», a déclaré un député proche de lui. Patrice Talon affûte donc ses armes. Toutes les stratégies possibles sont utilisées. La prorogation du mandat des députés et même celui du chef de l’Etat est une thèse à ne pas écarter.

Lorsqu’on sait que le dialogue politique et social n’est pas au rendez-vous sous Patrice Talon, il y a lieu de s’interroger sur l’implication réelle des citoyens dans l’adoption des réformes. Interrogé par Le Monde Afrique, le Chef de l’Etat a été on ne peut plus clair : «le  mandat unique de cinq ans sera inscrit dans la Constitution. On va trouver un consensus là-dessus. Ce sera adopté au Bénin».

Le peuple béninois doit rester vigilant pour que ces réformes puissent être bénéfiques pour l’intérêt général et non pour un groupe.

3 Commentaires

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Malgré les directives du FMI : le taux d'endettement public du Bénin monte d’un cran

Malgré les directives du FMI : le t…

Le gouvernement s'est eng...

Chantier Porto-Novo-Apkro-Missérété et consorts confiés à OFMAS International : un gros scandale politico-financier de 164,5 milliards

Chantier Porto-Novo-Apkro-Missérété…

Cette fois-ci, le gouvern...

Contrôle du permis de construire dans la ville de Cotonou: l’appel du maire Isidore Gnonlonfoun aux populations

Contrôle du permis de construire da…

Dans un communiqué rendu ...

Plan de Développement Communal 2ème génération : la mairie de Cotonou dans une dynamique participative

Plan de Développement Communal 2ème…

Le processus de collecte ...

Nominations de greffiers en chef et d’assistants de greffiers en chef : le Syntrajab relève des irrégularités, violations et incohérences

Nominations de greffiers en chef et…

Déclaration du BDN/Syntra...

Enregistrement des marques suivant le protocole de Madrid : l’Anapi sensibilise les inventeurs béninois

Enregistrement des marques suivant …

L’Agence nationale de la ...

Privatisation sauvage, inhumaine et opaque des entreprises publiques : la Cstb dénonce la politique de tout privé et de l’Etat minimum de Talon

Privatisation sauvage, inhumaine et…

Les participants au 5ème ...

Exécution de contrats léonins par le Gouvernement du Bénin au profit de Bénin Control SA : la lettre du PLP à la DG du Fmi Christine Lagarde

Exécution de contrats léonins par l…

Le Parti pour la Libérati...

Sodéco, Pvi, Cncb, groupes électrogènes, Icc services, machines agricoles, Maria-Gléta, siège parlement… : Patrice Talon ferme les yeux sur ses crimes économiques

Sodéco, Pvi, Cncb, groupes électrog…

Machines agricoles à Mari...

Création des classes sportives : une innovation saluée par tous les acteurs

Création des classes sportives : un…

Subdiviser le territoire ...

Prev Next