Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Création de 500.000 emplois en 4 ans : le gouvernement mystifie les jeunes, impossible
Menu
RSS

Création de 500.000 emplois en 4 ans : le gouvernement mystifie les jeunes, impossible

Création de 500.000 emplois en 4 ans : le gouvernement mystifie les jeunes, impossible

Dans son Programme d’Actions 2016-2021, le Gouvernement a prévu la création de 500.000 emplois. Une année presque vient de s’achever et un seul emploi n’a pu être créé. Bien au contraire, le Gouvernement en supprime tous les jours. Dans son tout premier entretien avec un média étranger (Le Monde Afrique), le Chef de l’Etat avait prévenu : «Je vais faire maigrir les dépenses de l’Etat, réduire le nombre de fonctionnaires».

C’est un secret de polichinelle que le secteur privé béninois est ignoré (les emplois sont créés par les investissements et à ce jour, les conditions pour favoriser les investissements privés ne sont pas créées), les opérateurs économiques nationaux sont traqués et fragilisés, les investisseurs étrangers fuient la destination Bénin, le climat des affaires se détériore, selon le dernier rapport Doing Business.  «On ne peut pas créer 500.000 emplois sans un secteur privé qui n’est pas motivé. D’ailleurs, le programme d’investissements sera financé à 60 % par le secteur privé», affirme Léon Anjorin Koboudé, consultant en communication publique, à AfrikaTV.

Pour Romuald Avougnansou, consultant fiscaliste de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), cette promesse paraît trop belle pour être vraie. Sur Soleil Fm ce dimanche 19 février 2017, il n’est pas allé par quatre chemins pour expliquer aux jeunes qu’il s’agit d’une promesse politique qui va engager ceux qui vont y croire. «Il faut être réaliste, ce n’est pas possible. Je ne sais pas de quels emplois on parle», a-t-il fait observer.

C’est dire que cet engagement sera vain. Tous les indicateurs étant au rouge, la création de 500.000 emplois en 4 ans est impossible.

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Malgré les directives du FMI : le taux d'endettement public du Bénin monte d’un cran

Malgré les directives du FMI : le t…

Le gouvernement s'est eng...

Chantier Porto-Novo-Apkro-Missérété et consorts confiés à OFMAS International : un gros scandale politico-financier de 164,5 milliards

Chantier Porto-Novo-Apkro-Missérété…

Cette fois-ci, le gouvern...

Contrôle du permis de construire dans la ville de Cotonou: l’appel du maire Isidore Gnonlonfoun aux populations

Contrôle du permis de construire da…

Dans un communiqué rendu ...

Plan de Développement Communal 2ème génération : la mairie de Cotonou dans une dynamique participative

Plan de Développement Communal 2ème…

Le processus de collecte ...

Nominations de greffiers en chef et d’assistants de greffiers en chef : le Syntrajab relève des irrégularités, violations et incohérences

Nominations de greffiers en chef et…

Déclaration du BDN/Syntra...

Enregistrement des marques suivant le protocole de Madrid : l’Anapi sensibilise les inventeurs béninois

Enregistrement des marques suivant …

L’Agence nationale de la ...

Privatisation sauvage, inhumaine et opaque des entreprises publiques : la Cstb dénonce la politique de tout privé et de l’Etat minimum de Talon

Privatisation sauvage, inhumaine et…

Les participants au 5ème ...

Exécution de contrats léonins par le Gouvernement du Bénin au profit de Bénin Control SA : la lettre du PLP à la DG du Fmi Christine Lagarde

Exécution de contrats léonins par l…

Le Parti pour la Libérati...

Sodéco, Pvi, Cncb, groupes électrogènes, Icc services, machines agricoles, Maria-Gléta, siège parlement… : Patrice Talon ferme les yeux sur ses crimes économiques

Sodéco, Pvi, Cncb, groupes électrog…

Machines agricoles à Mari...

Création des classes sportives : une innovation saluée par tous les acteurs

Création des classes sportives : un…

Subdiviser le territoire ...

Prev Next