Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Léonce HOUNGBADJI, Président du PLP : «La situation du Bénin est à haut risque»
Menu
RSS

Léonce HOUNGBADJI, Président du PLP : «La situation du Bénin est à haut risque»

Léonce HOUNGBADJI, Président du PLP : «La situation du Bénin est à haut risque»

Déclaration du Président du Parti pour la Libération du Peuple, Léonce HOUNGBADJI

 

 

Cotonou, le 19 Février 2017

 

Chers compatriotes,

 

La situation de notre pays est à haut risque. Tous les signaux sont au rouge. Les caisses de l’Etat sont vidées. D'où les 1002 milliards d'emprunt obligataire encore lancé sur le marché financier, pendant que tous les investisseurs sérieux fuient la destination Bénin.

Voix critiques et opérateurs économiques nationaux indépendants sont traqués et affaiblis. Société dite civile, classe politique et institutions dans la sauce du «Bénin révélé».

Aujourd’hui, les constitutionnalistes indépendants, autant que les magistrats de l’ordre judiciaire eux-mêmes, reconnaissent que dans notre pays, la violation des lois de la République est devenue systématique.

Le dédain vis-à-vis des décisions de justice et même celles de la Cour Constitutionnelle, publiquement affiché de la part des membres du gouvernement eux-mêmes, traduit d’une certaine façon l’aspiration du régime du «nouveau départ», à instaurer la pensée unique et la loi du prince, c’est-à-dire celle de son bon plaisir et des caprices de ses notables. Résultat : la restriction des libertés à tous les niveaux.

Le Bénin et les Béninois se portent mal, dans un pays en pleine dépression économique et sociale. Ils ont faim et ne peuvent même plus s’organiser et s’exprimer.

Au lieu de faire preuve d’humilité, d’assumer leur échec et de trouver de vraies solutions pour combler les attentes des Béninois, le Chef de l’Etat et ses ministres font preuve de mauvaise foi et multiplient les erreurs, les unes après les autres. Et il ne peut en être autrement puisque, malgré le lancement du Programme d’Actions du Gouvernement 2016-2021, la navigation à vue et l’improvisation se poursuivent. Intoxication, manipulation de l’opinion, désinformation, intimidations, diversion, terreur… Voilà quelques armes de nos dirigeants actuels.

Dans tous les cas, ils ne gagneront pas, car ils ont choisi la voie de la tromperie et de l’injustice. Ils ne gagneront pas, car ils méprisent l’intelligence de notre peuple et sa clairvoyance, que près de trois décennies de pratiques démocratiques, ont pourtant mises clairement en évidence.

C’est vrai, ils disposent de la force. Mais c’est aussi précisément là que réside et s’exprime quotidiennement leur faiblesse. Car la force véritable en démocratie, s’apprécie à travers le soutien populaire et non à travers les dérives que nous observons. En effet, où est la force démocratique quand un pouvoir est obligé de faire peur à son propre peuple, pour se sentir en sécurité ?

Une telle force, n’est en fin de compte, qu’une illusion de force, que l’on affiche pour exorciser ses propres peurs et ses angoisses, peurs et angoisses résultant de la certitude que l’on a soi-même de poser des actes répréhensibles.

Le divorce entre le peuple et ses dirigeants est flagrant. La méfiance des Béninois vis-à-vis des dignitaires du Bénin déréglé est à son sommet. Des mois de promesses non tenues, de problèmes non réglés, de discours vides, de slogans creux et d'engagements vains ont creusé ce dangereux fossé.  

Dans ce désastre à la fois moral et sentimental, dans cet océan de déception qui siffle la fin de la démocratie et de l'Etat de droit au Bénin, perdure néanmoins une forte conscience citoyenne, celle des Béninois épris de paix, de liberté et de justice.

Le Bénin n'a pas échoué. Ce sont les modèles et les recettes utilisés actuellement qui font craindre le pire.

Face aux dérives du pouvoir en place, à sa gouvernance despotique, nous devons agir pour sauver les libertés publiques, le patrimoine national, les biens publics et les recettes de l’Etat. La solution est en nous. Elle dépend de notre courage, notre unité, notre sincérité et notre patriotisme.

J’invite tous les Béninois par-delà leurs partis, leurs croyances, leurs origines, à s’unir au PLP pour que le Bénin retrouve la confiance.

Je lance un appel pressant à tous ceux qui, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, croient aux valeurs de tolérance, de liberté, de démocratie et d’humanisme, à tous ceux qui sont persécutés par la «rupture», le «nouveau départ» et le «Bénin révélé», à tous les jeunes, à toutes les femmes, à nos très chères mamans de nos différents marchés et à tous les travailleurs abandonnés par le régime pour qu’ils se mobilisent, afin que nous puissions écrire ensemble, une nouvelle page de notre histoire, l’histoire d’un Bénin libre. Car c’est dans notre détermination commune que le combat engagé pour la sauvegarde de la démocratie et le salut de la République sera gagné.

De toutes les façons, le Parti pour la Libération du Peuple (PLP) que je préside poursuivra le combat de libération, afin de remettre le Bénin en mouvement. Le terrorisme politique, la mal gouvernance et la corruption érigés en système de gouvernance doivent être éradiqués. Osons l’avenir.

Je vous remercie !

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Malgré les directives du FMI : le taux d'endettement public du Bénin monte d’un cran

Malgré les directives du FMI : le t…

Le gouvernement s'est eng...

Chantier Porto-Novo-Apkro-Missérété et consorts confiés à OFMAS International : un gros scandale politico-financier de 164,5 milliards

Chantier Porto-Novo-Apkro-Missérété…

Cette fois-ci, le gouvern...

Contrôle du permis de construire dans la ville de Cotonou: l’appel du maire Isidore Gnonlonfoun aux populations

Contrôle du permis de construire da…

Dans un communiqué rendu ...

Plan de Développement Communal 2ème génération : la mairie de Cotonou dans une dynamique participative

Plan de Développement Communal 2ème…

Le processus de collecte ...

Nominations de greffiers en chef et d’assistants de greffiers en chef : le Syntrajab relève des irrégularités, violations et incohérences

Nominations de greffiers en chef et…

Déclaration du BDN/Syntra...

Enregistrement des marques suivant le protocole de Madrid : l’Anapi sensibilise les inventeurs béninois

Enregistrement des marques suivant …

L’Agence nationale de la ...

Privatisation sauvage, inhumaine et opaque des entreprises publiques : la Cstb dénonce la politique de tout privé et de l’Etat minimum de Talon

Privatisation sauvage, inhumaine et…

Les participants au 5ème ...

Exécution de contrats léonins par le Gouvernement du Bénin au profit de Bénin Control SA : la lettre du PLP à la DG du Fmi Christine Lagarde

Exécution de contrats léonins par l…

Le Parti pour la Libérati...

Sodéco, Pvi, Cncb, groupes électrogènes, Icc services, machines agricoles, Maria-Gléta, siège parlement… : Patrice Talon ferme les yeux sur ses crimes économiques

Sodéco, Pvi, Cncb, groupes électrog…

Machines agricoles à Mari...

Création des classes sportives : une innovation saluée par tous les acteurs

Création des classes sportives : un…

Subdiviser le territoire ...

Prev Next