Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Restriction des libertés publiques : quatre propositions de loi liberticides au parlement
Menu
RSS

Restriction des libertés publiques : quatre propositions de loi liberticides au parlement

Restriction des libertés publiques : quatre propositions de loi liberticides au parlement

Depuis le 06 avril 2016, plusieurs emprunts obligataires sont lancés par le Gouvernement sur le marché financier. L’avant dernier porte sur 35 milliards et le tout dernier 1002 milliards de F Cfa. Il s’agit des bons du trésor public en vue de lever des fonds pour faire face à certaines charges (l’opération des 35 milliards a connu un échec. Selon les résultats de l’opération publiés sur le site de l’Agence régionale d’appui à l’émission et la gestion des titres publics dans l’Union monétaire ouest-africaine (Aut), 22 milliards 462 millions FCFA ont seulement été mobilisés).

A ce jour, des sources proches du ministère de l’économie et des finances indiquent 350 à 400 milliards mobilisés sur le marché de la sous-région, depuis 10 mois, hormis les 1002 milliards.

Où sont passés alors les fonds ainsi mobilisés ? A quoi ont-ils servi ? Ces questions méritent bien d’être posées.

Le Gouvernement avait accusé son prédécesseur d’avoir endetté le Bénin. Mais 10 mois après, on se rend compte que Patrice Talon et son équipe font pire que ce qu’ils reprochent à l’ancien régime auquel ils ont d’ailleurs appartenu.  Leur gouvernance est aujourd’hui «catastrophique» et «autocratique» par le PCB.

Au nom du principe de la reddition de comptes, la bonne gouvernance et la transparence, il urge pour le gouvernement de clarifier la destination de ces milliards mobilisés sur le marché. Car, on constate que malgré ces multiples emprunts obligataires, les problèmes pour lesquels ils ont été émis demeurent.

Les députés, de leur côté, doivent prendre leurs responsabilités, en demandant des comptes au Gouvernement. C’est le droit du peuple béninois d’être informé.

La difficulté du gouvernement à lever des fonds sur le marché est la preuve de ce que sa signature n’est plus crédible dans la sous-région et dans les institutions financières internationales. S’il a eu du mal à mobiliser 35 milliards, ce n’est pas 1002 milliards qui seront facilement levés.

«La recherche de financement sur le marché financier n’est pas extensible. Il peut arriver que vous lanciez une opération de recherche sur le marché financier, et que vous n’ayez pas satisfaction. Il peut y avoir des situations internes au pays, une situation politique, des crises politiques ou même des crises sociales qui font que les investisseurs deviennent réticents», explique Romuald Avougnansou, consultant en fiscalité en service à la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, sur Soleil Fm. La réticence est, selon lui, liée «à la peur ou à la crainte de ne pas rentrer dans ses fonds à terme parce que le pays à moment donné présente des risques».

Comme quoi, la crédibilité du gouvernement est mise en cause.

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Relance du PVI-NV : comment le gouvernement a fait du faux

Relance du PVI-NV : comment le gouv…

Le contrat de marché rela...

Bac session de juin 2017 : Attanasso, Dassigli et Kokou lancent les épreuves à Zê

Bac session de juin 2017 : Attanass…

C’est la commune de Zê, d...

Marche contre la faim, la terreur, la ruse, la rage, la corruption, les conflits d’intérêts, le népotisme, les privatisations… : l’appel du Front pour le Sursaut Patriotique au peuple béninois

Marche contre la faim, la terreur, …

Injures, haine, intoxicat...

HOUNGBADJI à propos des injures et complots vicieux en politique : «Ce n'est pas ma vision d'un débat démocratique sain, serein et constructif»

HOUNGBADJI à propos des injures et …

Injures, haine, intoxicat...

Communiqué du SGG : le PLP adresse ses vœux de très rapide rétablissement et manifeste sa compassion à Talon

Communiqué du SGG : le PLP adresse …

Depuis le début de la pol...

24 jours d’absence du Chef de l’Etat : ministres et collaborateurs avaient menti au peuple

24 jours d’absence du Chef de l’Eta…

Le mensonge a les pattes ...

Polémique autour de l’état de santé de Patrice Talon : Houngbadji dénonce la cacophonie au sein du gouvernement

Polémique autour de l’état de santé…

Le Président du Parti pou...

Vulgarisation du PAG dans les communes : les ministres s’ennuient, distraient le peuple  et dilapident les fonds publics

Vulgarisation du PAG dans les commu…

Cela fera bientôt 14 mois...

Exonérations à Bénin Control et à ses sous-traitants : Romuald Wadagni a-t-il fait du faux ?

Exonérations à Bénin Control et à s…

Le député Valentin Djènon...

Grave accident de la circulation à Savè : le PLP exprime sa solidarité et sa compassion aux familles des victimes

Grave accident de la circulation à …

Le Front pour le Sursaut ...

Prev Next