Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Prélèvement de nouvelles taxes au cordon douanier dès le 1er mars : le Gouvernement étouffe les entreprises privées
Menu
RSS

Prélèvement de nouvelles taxes au cordon douanier dès le 1er mars : le Gouvernement étouffe les entreprises privées

Prélèvement de nouvelles taxes au cordon douanier dès le 1er mars : le Gouvernement étouffe les entreprises privées

Pour le Gouvernement du «Nouveau Départ», la restructuration de l’économie nationale passe par la pression fiscale, la création et l’augmentation des taxes et les redressements fiscaux. Aujourd’hui, nombreuses sont les entreprises privées qui n’arrivent plus à respirer. Et c’est dans cette situation déjà critique pour les opérateurs économiques, notamment nationaux, que le Gouvernement annonce la perception de taxes au cordon douanier dès le 1er mars 2017.

En effet, pour compter du 1er mars 2017, une taxe dénommée «Prélèvement sur contribuable non connu du Fisc» sera perçue au cordon douanier du Bénin sur les importations, les ventes et les prestations réalisées par les personnes physiques ou morales non connues au Fichier unique des contribuables de la Direction générale des impôts. Cette taxe, selon la note circulaire en date du 24 février 2017, adressée aux commissionnaires agréés en douane par le Directeur Général des douanes et des droits indirects, "est calculée au taux de 10% de la valeur en douane majorée de l’ensemble des droits et taxes exigibles, à l’exception de la TVA, pour les importations réalisées par les entreprises non connues au fichier de la direction générale des impôts".

La probabilité est forte que cette taxe décourage inutilement l'activité économique privée, l'épargne et l'investissement et y induira des distorsions.

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Malgré les directives du FMI : le taux d'endettement public du Bénin monte d’un cran

Malgré les directives du FMI : le t…

Le gouvernement s'est eng...

Chantier Porto-Novo-Apkro-Missérété et consorts confiés à OFMAS International : un gros scandale politico-financier de 164,5 milliards

Chantier Porto-Novo-Apkro-Missérété…

Cette fois-ci, le gouvern...

Contrôle du permis de construire dans la ville de Cotonou: l’appel du maire Isidore Gnonlonfoun aux populations

Contrôle du permis de construire da…

Dans un communiqué rendu ...

Plan de Développement Communal 2ème génération : la mairie de Cotonou dans une dynamique participative

Plan de Développement Communal 2ème…

Le processus de collecte ...

Nominations de greffiers en chef et d’assistants de greffiers en chef : le Syntrajab relève des irrégularités, violations et incohérences

Nominations de greffiers en chef et…

Déclaration du BDN/Syntra...

Enregistrement des marques suivant le protocole de Madrid : l’Anapi sensibilise les inventeurs béninois

Enregistrement des marques suivant …

L’Agence nationale de la ...

Privatisation sauvage, inhumaine et opaque des entreprises publiques : la Cstb dénonce la politique de tout privé et de l’Etat minimum de Talon

Privatisation sauvage, inhumaine et…

Les participants au 5ème ...

Exécution de contrats léonins par le Gouvernement du Bénin au profit de Bénin Control SA : la lettre du PLP à la DG du Fmi Christine Lagarde

Exécution de contrats léonins par l…

Le Parti pour la Libérati...

Sodéco, Pvi, Cncb, groupes électrogènes, Icc services, machines agricoles, Maria-Gléta, siège parlement… : Patrice Talon ferme les yeux sur ses crimes économiques

Sodéco, Pvi, Cncb, groupes électrog…

Machines agricoles à Mari...

Création des classes sportives : une innovation saluée par tous les acteurs

Création des classes sportives : un…

Subdiviser le territoire ...

Prev Next