Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
JIF 2017 : Houngbadji exige que les droits des femmes deviennent une priorité politique
Menu
RSS

JIF 2017 : Houngbadji exige que les droits des femmes deviennent une priorité politique

JIF 2017 : Houngbadji exige que les droits des femmes deviennent une priorité politique

Dans le cadre de la célébration de la Journée Internationale de la Femme, édition 2017, le Président du Parti pour la Libération du Peuple (PLP) a adressé un message à toutes les femmes béninoises, notamment à ses militantes. Pour Léonce HOUNGBADJI, les attaques contre le droit des femmes se multiplient. «Les opérations de déguerpissement pilotées par le Gouvernement ont détruit des milliers d’emplois et renforcé la précarité chez les femmes. Depuis plusieurs mois, les bénéficiaires des microcrédits aux plus pauvres sont dans l’expectative totale : l’extrême pauvreté s’est installée dans les ménages, avec à la clé l’incapacité notoire de nombreux parents de payer les frais de scolarité pour leurs enfants, notamment les filles. Les droits des femmes sont plus que jamais en danger avec la suspension de la gratuité de la césarienne et d’autres mesures sociales prises en leur faveur», a-t-il annoncé. «A toutes les femmes béninoises, les plus vulnérables, à celles qui ont perdu leurs commerces en raison des déguerpissements inhumains en cours dans nos villes, je leur exprime toute ma solidarité dans ces moments pénibles. Je rappelle ma volonté inflexible de continuer à combattre les inégalités sous toutes ses formes», a-t-il rassuré.

 

Message du Président du Parti pour la Libération du Peuple

 

Cotonou, le 08 mars 2017

 

Béninoises et Béninois,

Mes chers compatriotes,

 

La communauté internationale célèbre ce 08 mars 2017, la Journée internationale des droits des femmes.  C’est l’occasion de réfléchir et progresser vers l’égalité des genres et l’autonomisation de toutes les filles et les femmes. C’est une journée pour fêter les actes extraordinaires des femmes et faire front commun pour la promotion de l’égalité des genres.

Au Bénin, en ces temps de régression généralisée, les femmes n'ont pas fini avec les inégalités. Leur participation dans les instances de prise de décision reste encore limitée. Les femmes continuent d’être sous-représentées dans le Gouvernement, au Parlement, dans les conseils municipaux, communaux et locaux et dans les postes à responsabilité, que ce soit dans les partis politiques, la fonction publique ou les entreprises privées, compromettant ainsi les progrès et le développement durable.

La grande majorité des femmes béninoises travaille dans l’économie informelle, les tâches domestiques et exercent des activités peu rémunérées et peu qualifiées, ne bénéficiant aujourd’hui d’aucune protection sociale.

Les attaques contre le droit des femmes se multiplient. Les opérations de déguerpissement pilotées par le Gouvernement ont détruit des milliers d’emplois et renforcé la précarité chez les femmes. Depuis plusieurs mois, les bénéficiaires des microcrédits aux plus pauvres sont dans l’expectative totale : l’extrême pauvreté s’est installée dans les ménages, avec à la clé l’incapacité notoire de nombreux parents de payer les frais de scolarité pour leurs enfants, notamment les filles.

Les droits des femmes sont plus que jamais en danger avec la suspension de la gratuité de la césarienne et d’autres mesures sociales prises en leur faveur.

A toutes les femmes béninoises, les plus vulnérables, à celles qui ont perdu leurs commerces en raison des déguerpissements inhumains en cours dans nos villes, je leur exprime toute ma solidarité dans ces moments pénibles. Je rappelle ma volonté inflexible de continuer à combattre les inégalités sous toutes ses formes.

Rien n'est acquis et les avancées pour l'amélioration du droit des femmes doivent être un combat de tous les instants. C’est pourquoi, j’invite le Gouvernement à veiller scrupuleusement à ce que l’égalité entre les femmes et les hommes inspire l’ensemble de ses actions. Ceci passera par la mise en avant des femmes qui font bouger le Bénin, dans l’agriculture, le commerce, l’artisanat, le tourisme, la politique, les médias, la culture…

Je demande au Gouvernement d’agir prioritairement dans cinq (05) directions : lutte contre le harcèlement sexuel des filles et des femmes en milieu scolaire et dans l’administration (publique et privée) et les discriminations qui les rendent plus faibles; lutte contre l’excision des jeunes filles; apprentissage de l’égalité à l’école; accès des femmes à l’éducation et aux services de santé de qualité (l’alphabétisation des femmes et la scolarisation des filles); plein épanouissement et autonomisation des femmes.

La liberté, l’égalité, la dignité des femmes est une cause universelle. C’est l’une des grandes causes qui fait que nous sommes le Bénin. Ce sont nos valeurs, nos principes. Le 08 mars n’est pas l’engagement d’une journée. Ce n’est même pas le combat d’une année. C’est la justification de l’égalité dans la République. J’invite alors le Gouvernement à faire en sorte que les droits des femmes deviennent une priorité politique.

 

 

Léonce HOUNGBADJI

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Relance du PVI-NV : comment le gouvernement a fait du faux

Relance du PVI-NV : comment le gouv…

Le contrat de marché rela...

Bac session de juin 2017 : Attanasso, Dassigli et Kokou lancent les épreuves à Zê

Bac session de juin 2017 : Attanass…

C’est la commune de Zê, d...

Marche contre la faim, la terreur, la ruse, la rage, la corruption, les conflits d’intérêts, le népotisme, les privatisations… : l’appel du Front pour le Sursaut Patriotique au peuple béninois

Marche contre la faim, la terreur, …

Injures, haine, intoxicat...

HOUNGBADJI à propos des injures et complots vicieux en politique : «Ce n'est pas ma vision d'un débat démocratique sain, serein et constructif»

HOUNGBADJI à propos des injures et …

Injures, haine, intoxicat...

Communiqué du SGG : le PLP adresse ses vœux de très rapide rétablissement et manifeste sa compassion à Talon

Communiqué du SGG : le PLP adresse …

Depuis le début de la pol...

24 jours d’absence du Chef de l’Etat : ministres et collaborateurs avaient menti au peuple

24 jours d’absence du Chef de l’Eta…

Le mensonge a les pattes ...

Polémique autour de l’état de santé de Patrice Talon : Houngbadji dénonce la cacophonie au sein du gouvernement

Polémique autour de l’état de santé…

Le Président du Parti pou...

Vulgarisation du PAG dans les communes : les ministres s’ennuient, distraient le peuple  et dilapident les fonds publics

Vulgarisation du PAG dans les commu…

Cela fera bientôt 14 mois...

Exonérations à Bénin Control et à ses sous-traitants : Romuald Wadagni a-t-il fait du faux ?

Exonérations à Bénin Control et à s…

Le député Valentin Djènon...

Grave accident de la circulation à Savè : le PLP exprime sa solidarité et sa compassion aux familles des victimes

Grave accident de la circulation à …

Le Front pour le Sursaut ...

Prev Next