Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Paul Essè Iko sur les dérives et la mal gouvernance au Bénin : «Trop, c’est trop. Ça suffit ! On en a marre»
Menu
RSS

Paul Essè Iko sur les dérives et la mal gouvernance au Bénin : «Trop, c’est trop. Ça suffit ! On en a marre»

Paul Essè Iko sur les dérives et la mal gouvernance au Bénin : «Trop, c’est trop. Ça suffit ! On en a marre»

Les responsables de six centrales et confédérations syndicales seront reçus par le Chef de l’Etat, le jeudi 16 mars 2017 dans la matinée, à leur demande. C’est un secret de polichinelle que les relations entre les partenaires sociaux et le gouvernement ne sont pas au beau fixe depuis l’arrivée au pouvoir de Patrice Talon. Elles se sont détériorées ces derniers jours en raison des restrictions des libertés syndicales et de l’impasse dans les négociations gouvernement-syndicats.

Cette rencontre au sommet de l’Etat, la deuxième du genre depuis 11 mois, permettra aux deux parties de débattre de tous les sujets qui fâchent, afin de trouver une sortie de crise. Mais pour des observateurs avertis de la scène syndicale, rien de concret de sortira de ce rendez-vous, vu que la demande vient des centrales et que depuis 11 mois le Président de la République et son gouvernement ne cessent de mépriser les responsables syndicaux et les travailleurs. «Des promesses seront encore faites. Des engagements seront encore pris… pour le même résultat. C’est une perte de temps. Il est temps d’agir pour sauver le monde des travailleurs et les acquis démocratiques», estime un ancien syndicaliste sous le couvert de l’anonymat.

Il faut souligner que la confédération syndicale des travailleurs du Bénin (Cstb) a organisé hier, un meeting à la Bourse du travail pour dénoncer les dérives du gouvernement, la mal gouvernance et la corruption sous Patrice Talon. A cette occasion, Paul Essè Iko n’a pas fait de cadeau à l’exécutif. Il a reçu le soutien des secrétaires généraux des syndicats de toutes les confédérations. «Il y des grognes partout, les gens se plaignent. Dans les marchés, dans les bureaux, tout le monde se plaint. Dans les rues, les gens qui ont été déguerpis, non seulement se plaignent mais ils lancent des menaces et des malédictions à l’endroit du gouvernement qui agit contre eux. Dans les rues, on casse tout, on broie tout. On va au marché Dantokpa, on ramasse les produits prohibés mais l’argent aussi et on ne nous dit pas où va cet argent-là», a-t-il fait observer. «Trop, c’est trop. Ça suffit ! On en a marre», a-t-il lancé, avant d’inviter les Béninois à se lever comme un seul home pour défendre la patrie.

Présent au meeting, le Secrétaire général de la Fésyntra-Finances, Laurent Mètongnon, a exprimé son indignation contre deux propositions de loi au Parlement. Il s’agit de la proposition de loi fixant les conditions et la procédure d’embauche, de placement de la main d’œuvre et de résiliation de contrat en République du Bénin et de la proposition de loi portant régime général d’emplois des collaborateurs extérieurs de l’Etat. Ces deux propositions constituent, pour lui, un danger non seulement pour la fonction publique mais aussi pour l’Etat. «On veut décomposer la Fonction publique, on veut décomposer l’Etat», a-t-il affirmé. Il a annoncé l’organisation d’un sit-in le jeudi 16 mars prochain sur l’esplanade de l’Assemblée nationale pour interpeller les députés.

 

Les revendications de la FéSEN-Cstb

 

La FéSEN-Cstb réclame, entre autres, le remboursement intégral par la CNSS au FNRB du coût de la validation des services auxiliaires des enseignants contractuels reversés en APE; la proclamation des résultats des différentes évaluations dans le cadre de la formation professionnelle des ACE 2008 du secondaire et la programmation des compositions pour tous les recalés; le paiement des 5% impayés des 25% d'augmentation des salaires conformément au décret 2011-505 du 05 Août 2011 et le rappel des mois impayés; le paiement des indemnités de déplacement, de logement dues aux stagiaires de la cohorte 6. 

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Relance du PVI-NV : comment le gouvernement a fait du faux

Relance du PVI-NV : comment le gouv…

Le contrat de marché rela...

Bac session de juin 2017 : Attanasso, Dassigli et Kokou lancent les épreuves à Zê

Bac session de juin 2017 : Attanass…

C’est la commune de Zê, d...

Marche contre la faim, la terreur, la ruse, la rage, la corruption, les conflits d’intérêts, le népotisme, les privatisations… : l’appel du Front pour le Sursaut Patriotique au peuple béninois

Marche contre la faim, la terreur, …

Injures, haine, intoxicat...

HOUNGBADJI à propos des injures et complots vicieux en politique : «Ce n'est pas ma vision d'un débat démocratique sain, serein et constructif»

HOUNGBADJI à propos des injures et …

Injures, haine, intoxicat...

Communiqué du SGG : le PLP adresse ses vœux de très rapide rétablissement et manifeste sa compassion à Talon

Communiqué du SGG : le PLP adresse …

Depuis le début de la pol...

24 jours d’absence du Chef de l’Etat : ministres et collaborateurs avaient menti au peuple

24 jours d’absence du Chef de l’Eta…

Le mensonge a les pattes ...

Polémique autour de l’état de santé de Patrice Talon : Houngbadji dénonce la cacophonie au sein du gouvernement

Polémique autour de l’état de santé…

Le Président du Parti pou...

Vulgarisation du PAG dans les communes : les ministres s’ennuient, distraient le peuple  et dilapident les fonds publics

Vulgarisation du PAG dans les commu…

Cela fera bientôt 14 mois...

Exonérations à Bénin Control et à ses sous-traitants : Romuald Wadagni a-t-il fait du faux ?

Exonérations à Bénin Control et à s…

Le député Valentin Djènon...

Grave accident de la circulation à Savè : le PLP exprime sa solidarité et sa compassion aux familles des victimes

Grave accident de la circulation à …

Le Front pour le Sursaut ...

Prev Next