Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Michel Adjaka, Président de l’Unamab : «L’avènement du mandat unique par voie parlementaire est une voix sans issue»
Menu
RSS

Michel Adjaka, Président de l’Unamab : «L’avènement du mandat unique par voie parlementaire est une voix sans issue»

Michel Adjaka, Président de l’Unamab : «L’avènement du mandat unique par voie parlementaire est une voix sans issue»

Le Président de l’Union nationale des magistrats du Bénin (Unamab) continue son combat contre la révision opportuniste de la Constitution du 11 décembre 1990. Dans un post publié sur sa page facebook ce jeudi 16 mars 2017, Michel Adjaka a démontré comment le projet de révision Patrice Talon viole les options fondamentales de la Conférence Nationale. Pour le magistrat, «l’avènement du mandat unique par voie parlementaire est une voix sans issue». Et pour cause.

 

 

Déclaration du Président de l’Unamab

 

L’article 156 de la constitution du 11 décembre 1990 dispose que «Aucune procédure de révision ne peut être engagée ou poursuivie lorsqu'il est porté atteinte à l'intégrité du territoire. La forme républicaine et la laïcité de l'Etat ne peuvent faire l'objet d'une révision.»

Par ailleurs, suivant décision DCC 11-O67 du 20 octobre 2011, la constitutionnelle a jugé que «Considérant que l’examen de la loi fait ressortir que l’article 6 est contraire à la Constitution en ce qu’il ne cite pas toutes les options fondamentales de la Conférence Nationale de février 1990 et qui sont reprises par les articles 42, 44 et 54 de la Constitution ; qu’il s’agit du nombre de mandats présidentiels, de la limitation d’âge pour les candidats à l’élection présidentielle et de la nature présidentielle du régime politique dans notre pays ; que l’article 6 doit donc être reformulé comme suit :

«Ne peuvent faire l’objet de questions à soumettre au référendum, les options fondamentales de la Conférence Nationale de février 1990, à savoir :

- la forme républicaine et la laïcité de l’Etat;

- l’atteinte à l’intégrité du territoire national;

- le mandat présidentiel de cinq ans, renouvelable une seule fois;

- la limite d’âge de 40 ans au moins et 70 ans au plus pour tout candidat à l’élection présidentielle;

- le type présidentiel du régime politique au Bénin.»;

 Il ressort de cette décision que tant ces options restent inchangées, le peuple, en dépit de sa souveraineté, ne peut valablement se prononcer sur une question les concernant lors d’un référendum.

L’Assemblée nationale ne détient certes pas la souveraineté nationale, mais peut l’exercer par l’organe de ses membres que sont les députés. Or si le peuple ne peut pas délibérer sur les options fondamentales de la conférence nationale, a fortiori ses représentants. Concrètement, l’Assemblée nationale ne peut pas, à l’occasion d’une révision constitutionnelle, instaurer le non renouvellement du mandat du président de la République, autrement dit, «le mandat unique», sans violer l’article 6 de la loi organique portant conditions du recours au référendum.

Les députés étant les représentants du peuple, ils ne peuvent pas connaître d’une question qui échappe à la compétence sans outrepasser leur mandat ou pouvoir.

En clair, tant que les options fondamentales de la conférence nationale ne seront pas modifiées par une nouvelle conférence, l’avènement du mandat unique par voie parlementaire est une voix sans issue. 

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Relance du PVI-NV : comment le gouvernement a fait du faux

Relance du PVI-NV : comment le gouv…

Le contrat de marché rela...

Bac session de juin 2017 : Attanasso, Dassigli et Kokou lancent les épreuves à Zê

Bac session de juin 2017 : Attanass…

C’est la commune de Zê, d...

Marche contre la faim, la terreur, la ruse, la rage, la corruption, les conflits d’intérêts, le népotisme, les privatisations… : l’appel du Front pour le Sursaut Patriotique au peuple béninois

Marche contre la faim, la terreur, …

Injures, haine, intoxicat...

HOUNGBADJI à propos des injures et complots vicieux en politique : «Ce n'est pas ma vision d'un débat démocratique sain, serein et constructif»

HOUNGBADJI à propos des injures et …

Injures, haine, intoxicat...

Communiqué du SGG : le PLP adresse ses vœux de très rapide rétablissement et manifeste sa compassion à Talon

Communiqué du SGG : le PLP adresse …

Depuis le début de la pol...

24 jours d’absence du Chef de l’Etat : ministres et collaborateurs avaient menti au peuple

24 jours d’absence du Chef de l’Eta…

Le mensonge a les pattes ...

Polémique autour de l’état de santé de Patrice Talon : Houngbadji dénonce la cacophonie au sein du gouvernement

Polémique autour de l’état de santé…

Le Président du Parti pou...

Vulgarisation du PAG dans les communes : les ministres s’ennuient, distraient le peuple  et dilapident les fonds publics

Vulgarisation du PAG dans les commu…

Cela fera bientôt 14 mois...

Exonérations à Bénin Control et à ses sous-traitants : Romuald Wadagni a-t-il fait du faux ?

Exonérations à Bénin Control et à s…

Le député Valentin Djènon...

Grave accident de la circulation à Savè : le PLP exprime sa solidarité et sa compassion aux familles des victimes

Grave accident de la circulation à …

Le Front pour le Sursaut ...

Prev Next