Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Honorable Issifou Amadou sur Arzèkè Fm : "Rien n'a changé en un an, Talon nous amène à regretter Yayi"
Menu
RSS

Honorable Issifou Amadou sur Arzèkè Fm : "Rien n'a changé en un an, Talon nous amène à regretter Yayi"

Honorable Issifou Amadou sur Arzèkè Fm : "Rien n'a changé en un an, Talon nous amène à regretter Yayi"

Issifou Amadou. C’est son nom. Il est député à l’Assemblée nationale, suppléant de Sacca Lafia devenu ministre de l’intérieur et de la sécurité publique. Issifou Amadou était ce week-end sur Arzèkè Fm. Au menu, le décryptage de l’actualité nationale marquée par le rejet du projet de loi portant modification de la Constitution du11 décembre 1990 et la célébration de l’an 1 de Patrice Talon.

D’entrée de jeu, le député de la 8ème circonscription électorale a tenu à faire des mises au point : "Je n'ai aucune obligation vis-à-vis du président Talon. Sacca Lafia est un ministre et moi je suis un député. C'est moi qui ai consulté les militants à la base et non Sacca Lafia".

Le plat de résistance n’a pas tardé à arriver. "Je suis contre l'opération de déguerpissement, elle a été mal exécutée. C'est un complot bien organisé pour tromper le peuple. Raison pour laquelle j'ai voté contre ce projet. Aucun amendement n'allait être fait si la recevabilité passait", a-t-il affirmé.

Pour Issifou Amadou, le bilan des 12 mois du chef de l’Etat est décevant, négatif. "Rien n'a changé en un an et je défie quiconque me dira que la population est pour la révision de la constitution", a-t-il fait observer. "Le coton est en train de pourrir dans les champs, le président Talon nous amène à regretter Yayi. Talon ne s'est jamais déplacé pour aller dans les champs de coton. Parakou vit un délestage sauvage", a-t-il déclaré. Il n’a pas manqué de préciser qu’il n’est ni mouvancier, ni opposant. "Je suis du côté du bas peuple, c'est-à-dire mes mandants", a-t-il annoncé.

Voilà qui est bien clair. Le président Patrice Talon continue de perdre de grands soutiens.

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Relance du PVI-NV : comment le gouvernement a fait du faux

Relance du PVI-NV : comment le gouv…

Le contrat de marché rela...

Bac session de juin 2017 : Attanasso, Dassigli et Kokou lancent les épreuves à Zê

Bac session de juin 2017 : Attanass…

C’est la commune de Zê, d...

Marche contre la faim, la terreur, la ruse, la rage, la corruption, les conflits d’intérêts, le népotisme, les privatisations… : l’appel du Front pour le Sursaut Patriotique au peuple béninois

Marche contre la faim, la terreur, …

Injures, haine, intoxicat...

HOUNGBADJI à propos des injures et complots vicieux en politique : «Ce n'est pas ma vision d'un débat démocratique sain, serein et constructif»

HOUNGBADJI à propos des injures et …

Injures, haine, intoxicat...

Communiqué du SGG : le PLP adresse ses vœux de très rapide rétablissement et manifeste sa compassion à Talon

Communiqué du SGG : le PLP adresse …

Depuis le début de la pol...

24 jours d’absence du Chef de l’Etat : ministres et collaborateurs avaient menti au peuple

24 jours d’absence du Chef de l’Eta…

Le mensonge a les pattes ...

Polémique autour de l’état de santé de Patrice Talon : Houngbadji dénonce la cacophonie au sein du gouvernement

Polémique autour de l’état de santé…

Le Président du Parti pou...

Vulgarisation du PAG dans les communes : les ministres s’ennuient, distraient le peuple  et dilapident les fonds publics

Vulgarisation du PAG dans les commu…

Cela fera bientôt 14 mois...

Exonérations à Bénin Control et à ses sous-traitants : Romuald Wadagni a-t-il fait du faux ?

Exonérations à Bénin Control et à s…

Le député Valentin Djènon...

Grave accident de la circulation à Savè : le PLP exprime sa solidarité et sa compassion aux familles des victimes

Grave accident de la circulation à …

Le Front pour le Sursaut ...

Prev Next