Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Retour probable du projet de révision de la constitution : que devient la parole présidentielle sous Talon ?
Menu
RSS

Retour probable du projet de révision de la constitution : que devient la parole présidentielle sous Talon ?

Retour probable du projet de révision de la constitution : que devient la parole présidentielle sous Talon ?

Alors que tout le monde le conjuguait au passé, le projet de révision constitutionnelle est en passe de refaire surface. C’est l’annonce faite par le Président de la République, Patrice Talon, l’invité de l’émission «le débat africain» animé par Alain Foka, ce dimanche sur Rfi où il se prononçait sur le bilan de ses douze premiers de gestion à la tête de l’Etat.

Le projet de révision de la constitution du 11 décembre 1990 n’est pas définitivement rangé. Les Béninois ont eu tort d’avoir cru que ce projet faisait partie du passé comme l’avait déclaré le Chef de l’Etat lui-même au cours d’un entretien télévisé dans la nuit du 08 avril dernier. «La révision de la constitution, c’est fini», avait-il affirmé. Malgré l’échec cuisant du mardi 04 avril dernier grâce une minorité de députés qui ont empêché la prise en considération de ce projet, le Président Patrice Talon n’entend pas rebrousser chemin. Comme la prunelle de ses yeux, le Chef de l’Etat tient toujours à ce projet de réforme constitutionnelle. Cette fois-ci, il entend tabler sur le renouvellement de la classe politique et des membres des institutions de la République lors des prochaines échéances électorales notamment les législatives et les communales pour une large adhésion à son projet. C’est la nouvelle issue trouvée par le Chef de l’Etat pour réintroduire, au Parlement, son projet de révision avant la fin de son mandat. Car pour ce dernier, l’environnement politique et institutionnel actuel n’est pas favorable à l’aboutissement heureux de ce projet. «Le temps n’était pas en ma faveur parce que j’avais les yeux rivé sur le chrono, mais désormais, le temps est mon allié. Ce que je vais faire, j’attendrai que le temps que l’environnement politique, l’environnement institutionnel que la composition des institutions du pays soient plus favorables pour la révision pour les réformes et à ce moment j’aurai plus d’essence à conduire, à proposer ce que j’estime que c’est beau pour mon pays et me débarrasser des contingences politiciennes», avait-il lancé. A l’analyse, l’on note une instabilité de la parole présidentielle. Et l’on est en droit de se demander ce que devient désormais la parole du Chef de l’Etat à l’ère du Bénin Révélé. Peut-on réellement révéler le Bénin au monde avec cette inconstance dans la parole présidentielle? Que cache-t-on réellement aux Béninois? En effet, la parole du Chef de l’Etat devrait être sacrée, inviolable. Ce qui n’est malheureusement pas le cas sous l’actuel régime qui, pourtant avait promis de rompre d’avec les anciennes pratiques. L’autre inconstance qui frise le mépris non seulement pour le peuple béninois mais aussi pour les soutiens du Chef de l’Etat notamment ceux de la coalition de la rupture presque inexistante, est celle relative à la question du mandat unique. C’est sur cette base que le peuple lui a accordé son soutien à l’occasion  du second tour de la présidentielle du 20 mars dernier. Et lors de sa sortie le 1er Août dernier, le Chef de l’Etat avait affirmé que quelque soit l’issue du vote, qu’il ferait un mandat unique et laisser le pouvoir à son prédécesseur. Mais contre toute attente, sur la même question, le Chef de l’Etat a décidé d’aviser en 2021 lors de l’entretien du 08 avril dernier sur la télévision nationale. Doit-on prendre désormais au sérieux la parole du Chef? C’est là, la grosse préoccupation qui trottine dans les méninges  des Béninois.

 

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Relance du PVI-NV : comment le gouvernement a fait du faux

Relance du PVI-NV : comment le gouv…

Le contrat de marché rela...

Bac session de juin 2017 : Attanasso, Dassigli et Kokou lancent les épreuves à Zê

Bac session de juin 2017 : Attanass…

C’est la commune de Zê, d...

Marche contre la faim, la terreur, la ruse, la rage, la corruption, les conflits d’intérêts, le népotisme, les privatisations… : l’appel du Front pour le Sursaut Patriotique au peuple béninois

Marche contre la faim, la terreur, …

Injures, haine, intoxicat...

HOUNGBADJI à propos des injures et complots vicieux en politique : «Ce n'est pas ma vision d'un débat démocratique sain, serein et constructif»

HOUNGBADJI à propos des injures et …

Injures, haine, intoxicat...

Communiqué du SGG : le PLP adresse ses vœux de très rapide rétablissement et manifeste sa compassion à Talon

Communiqué du SGG : le PLP adresse …

Depuis le début de la pol...

24 jours d’absence du Chef de l’Etat : ministres et collaborateurs avaient menti au peuple

24 jours d’absence du Chef de l’Eta…

Le mensonge a les pattes ...

Polémique autour de l’état de santé de Patrice Talon : Houngbadji dénonce la cacophonie au sein du gouvernement

Polémique autour de l’état de santé…

Le Président du Parti pou...

Vulgarisation du PAG dans les communes : les ministres s’ennuient, distraient le peuple  et dilapident les fonds publics

Vulgarisation du PAG dans les commu…

Cela fera bientôt 14 mois...

Exonérations à Bénin Control et à ses sous-traitants : Romuald Wadagni a-t-il fait du faux ?

Exonérations à Bénin Control et à s…

Le député Valentin Djènon...

Grave accident de la circulation à Savè : le PLP exprime sa solidarité et sa compassion aux familles des victimes

Grave accident de la circulation à …

Le Front pour le Sursaut ...

Prev Next