Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Ministère de la culture : les acteurs culturels dénoncent la gouvernance du ministre Ange N’Koué
Menu
RSS

Ministère de la culture : les acteurs culturels dénoncent la gouvernance du ministre Ange N’Koué

Ministère de la culture : les acteurs culturels dénoncent la gouvernance du ministre Ange N’Koué

Les acteurs culturels haussent le ton. Face à la presse, vendredi dernier, ils ont dénoncé la gouvernance de leur ministre de tutelle. Et pour cause.

 

Déclaration de presse des acteurs culturels

 

Mesdames, Messieurs,

Chers amis artistes et acteurs culturels,

Chers amis des médias,

 

Voici déjà un an, que le Chef de l’Etat, son Excellence le Président Patrice TALON a pris les rênes de notre pays, le Bénin. Voici déjà un an, qu’il a mis en place son premier Gouvernement. Voici déjà un an, qu’il a nommé monsieur Ange N’KOUE Ministre du Tourisme et de la Culture. Voici donc 12 mois, que le Ministre Ange N’KOUE a mis en marche sa gouvernance au Ministère du Tourisme et de la Culture, mais pour quels résultats ? Voici 12 mois, que les artistes et acteurs culturels n’ont de cesse de se plaindre de la gouvernance du ministre N’KOUE et de la décrier. Depuis 12 mois donc, le secteur culturel béninois est plongé dans une crise sans fin, dans une léthargie totale; depuis 12 mois, le secteur ne vit plus, il est complètement bloqué, parce que soumis aux humeurs et à des décisions non concertées et irréalistes du seul et tout puissant Ministre qui veut tout inventer, au mépris et en méconnaissance des réalités du secteur.

Oui, depuis 12 mois, le secteur de la culture vit au rythme des errements du Ministre N’KOUE qui l’a plongé dans un immobilisme indescriptible et inédit, caractérisé par la clochardisation et l’anéantissement des valeurs. 12 mois, durant lesquels le Ministre Ange N’KOUE a brillé par l’amateurisme, l’ignorance, la négation, l’arbitraire, les conflits, les divisions, les humiliations, l’égocentrisme…

En un mot, durant les 12 derniers mois, le Ministre N’KOUE a mis en berne le secteur Culturel béninois, et les mots ne sont pas assez forts pour exprimer l’amertume, le désarroi et la révolte des artistes et acteurs culturels. Face aux multiples sollicitations, critiques, revendications, mouvements, et propositions des artistes et acteurs culturels, la sourde oreille et la ruse ont été les réponses apportées par le Ministre. Pendant les 12 derniers mois, les artistes et acteurs culturels ont fait des sorties médiatiques et entrepris des actions de plaidoyer comme jamais ils n’en ont fait. Le ras-le-bol est généralisé. Cependant, s’il est d’une triste évidence que le Ministre N’KOUE a érigé un mur en face des acteurs que nous sommes, empêchant toute communication efficace et brisant toute confiance et tout espoir, il est fort heureux de constater que nos cris de détresse sont parvenus aux oreilles les plus avisées, celles du Chef de l’Etat qui n’est pas resté insensible. En effet, Mesdames, Messieurs, chers amis, il importe de rendre à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu ! Au cours de cette période de détresse, nous nous sommes adressés à plusieurs reprises et de différentes manières au Chef de l’Etat, le Président patrice TALON, lui demandant de prendre la mesure de la gravité de la situation et d’agir pour le bien du secteur. Qu’il vous souvienne, que nous avions même demandé la démission du ministre N’KOUE, vu sa gouvernance calamiteuse et son incapacité à résoudre la crise qui secoue le secteur. C’est ici le lieu de reconnaitre publiquement et de saluer les actions et autres mesures prises par le Chef de l’Etat en vue de résoudre, sinon d’atténuer la crise. Nous pouvons citer : Premièrement : la nomination d’un nouveau Directeur Général du Fonds des Arts et de la culture. Il est unanimement admis dans le rang des acteurs culturels, que la nomination du Directeur Général du FAC, un homme qui connait bien le secteur parce qu’il en est issu lui-même, un homme qui maîtrise bien les problèmes du monde artistique et culturel parce que artiste et acteur culturel lui-même, a permis de mettre un terme au désordre et à l’opacité qui caractérisaient déjà la gestion mise en place par le ministre N’KOUE au FAC au mépris des textes. Cette nomination a permis au FAC de renouer avec son fonctionnement normal, contraignant ainsi le Ministre à proroger le mandat du conseil d’administration.

Le désormais nouveau Directeur Général du FAC sait exactement agir dans l’intérêt des usagers du FAC que sont les artistes et acteurs culturels. Deuxièmement : le budget du Ministère du tourisme et de la culture a connu, pour le compte de l’exercice 2017, un accroissement considérable, passant de 11 milliards FCFA à 35.755.346.000 FCFA, démontrant ainsi la volonté et la détermination du Chef de l’Etat de booster le secteur culturel béninois et de l’arrimer véritablement au Tourisme. Il faut reconnaitre ici encore, l’esprit d’écoute du Chef de l’Etat qui lui a permis de freiner, voire d’arrêter, les supercheries orchestrées en vue de distraire les ressources budgétaires. Troisièmement : face aux élucubrations et autres contre-vérités visant à faire croire au Chef de l’Etat que le FAC ploie sous le coup des endettements et des dépassements budgétaires, qu’il n’est pas viable, et qu’il faille le supprimer, ce que contestaient les acteurs culturels, le Chef de l’Etat a commandité une mission d’audit au FAC, aux fins de vérifications.

Le rapport de l’audit et ses recommandations ont éclairé le Chef de l’Etat qui a pris des mesures justes, à savoir notamment :

- La non suppression du FAC, mais sa restructuration;

- Le paiement effectif et intégral des reliquats des avances sur financement de projets (qui en réalité ne constituent pas un endettement, mais plutôt des reports de crédits);

- La mise à disposition diligente du nouveau Décret portant AOF du FAC en vue de permettre la mise en place de ses nouveaux organes de fonctionnement. C’est donc avec une grande satisfaction que les artistes et acteurs culturels ont appris ces dernières mesures prises par le Chef de l’Etat, en faveur de la résolution de la crise qui secoue la Maison Culture depuis 12 mois.

A cet effet, nous voudrions ici publiquement et solennellement saluer le Chef de l’Etat, le Président Patrice TALON, pour son écoute et pour sa clairvoyance. Nous voudrions lui témoigner toute notre gratitude pour ces mesures qui vont dans le sens de l’apaisement et de la relance du secteur de la Culture. Nous voudrions toutefois, appeler à nouveau l’attention du Chef de l’Etat sur certains points non moins importants, à prendre en compte pour une sortie de crise définitive, et pour une meilleure gestion du secteur de la Culture. Il s’agit de :

- La mise en conformité effective de l’AOF du FAC avec les propositions de réformes formulées par les acteurs culturels;

- Le fonctionnement effectif et diligent du conseil d’Administration du FAC;

- La nécessité de respecter strictement et de mettre rigoureusement en exécution le budget du FAC tel que voté par son Conseil d’Administration;

- Le lancement diligent de la saison artistique;

- La nécessité de tenir compte, dans la définition du profil devant guider au choix du Ministre de la Culture, de la connaissance et de la maitrise des réalités du monde artistique et culturel;

- Nous exprimons le même souhait dans la désignation des cadres du Ministère, et des Conseillers culturels de nos ambassades à l’extérieur, afin de pallier au manque cruel de cadres spécialisés.

Nous voudrions également saisir cette occasion pour dire haut et fort au Président Patrice TALON, que le Programme d’Action du Gouvernement (PAG), dans ses volets Tourisme et Culture, est déjà approprié par nous, artistes et acteurs culturels, et que notre disponibilité pour sa mise en œuvre est totale. Nous n’attendons plus qu’une seule chose, c’est qu’il relève la tête et qu’il nous mobilise effectivement les ressources financières prévues pour renforcer le rayonnement de notre culture, car c’est sur cette base que se fera son évaluation finale, et nous, artistes et acteurs culturels, entendons jouer pleinement notre partition. Notre engagement et notre détermination à œuvrer pour le rayonnement de la culture béninoise, pour la promotion de la destination Bénin, et donc pour la réussite du PAG, sont sans faille. Il y va de l’intérêt de la République.

Vive la culture !

Vive le Bénin !

Nous vous remercions.

Fait à Cotonou, le 22 avril 2017

15 Commentaires

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Relance du PVI-NV : comment le gouvernement a fait du faux

Relance du PVI-NV : comment le gouv…

Le contrat de marché rela...

Bac session de juin 2017 : Attanasso, Dassigli et Kokou lancent les épreuves à Zê

Bac session de juin 2017 : Attanass…

C’est la commune de Zê, d...

Marche contre la faim, la terreur, la ruse, la rage, la corruption, les conflits d’intérêts, le népotisme, les privatisations… : l’appel du Front pour le Sursaut Patriotique au peuple béninois

Marche contre la faim, la terreur, …

Injures, haine, intoxicat...

HOUNGBADJI à propos des injures et complots vicieux en politique : «Ce n'est pas ma vision d'un débat démocratique sain, serein et constructif»

HOUNGBADJI à propos des injures et …

Injures, haine, intoxicat...

Communiqué du SGG : le PLP adresse ses vœux de très rapide rétablissement et manifeste sa compassion à Talon

Communiqué du SGG : le PLP adresse …

Depuis le début de la pol...

24 jours d’absence du Chef de l’Etat : ministres et collaborateurs avaient menti au peuple

24 jours d’absence du Chef de l’Eta…

Le mensonge a les pattes ...

Polémique autour de l’état de santé de Patrice Talon : Houngbadji dénonce la cacophonie au sein du gouvernement

Polémique autour de l’état de santé…

Le Président du Parti pou...

Vulgarisation du PAG dans les communes : les ministres s’ennuient, distraient le peuple  et dilapident les fonds publics

Vulgarisation du PAG dans les commu…

Cela fera bientôt 14 mois...

Exonérations à Bénin Control et à ses sous-traitants : Romuald Wadagni a-t-il fait du faux ?

Exonérations à Bénin Control et à s…

Le député Valentin Djènon...

Grave accident de la circulation à Savè : le PLP exprime sa solidarité et sa compassion aux familles des victimes

Grave accident de la circulation à …

Le Front pour le Sursaut ...

Prev Next