Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Situation politique et socio-économique nationale : Zéphirin Kindjanhoundé dénonce une «gouvernance catastrophique et désastreuse»
Menu
RSS

Situation politique et socio-économique nationale : Zéphirin Kindjanhoundé dénonce une «gouvernance catastrophique et désastreuse»

Situation politique et socio-économique nationale : Zéphirin Kindjanhoundé dénonce une «gouvernance catastrophique et désastreuse»

L’ancien député, Zéphirin Kindjanhoundé s’est prononcé, hier  jeudi 11 mai 2017 sur la situation sociopolitique et économique nationale sous l’actuel régime. Il ressort des analyses du Président de l’Union pour une dynamique démocratique (Udd-Wologuèdè) que l’heure est extrêmement grave au regard de la gouvernance qu’il qualifie de ‘’catastrophique’’ et ‘’désastreuse’’ dans tous les domaines.

Le ton était à la hauteur de la situation sociopolitique et économique presque invivable dans laquelle végètent les Béninois depuis plus d’un an. L’ancien député Zéphirin Kindjanhoundé n’a pas tari de mots pour dénoncer les actes de mauvaise de gouvernance qui caractérisent le régime de la rupture. Il se réclame de la rupture ‘’originelle’’ fondée sur un certain nombre de valeurs cardinales et non de celle ‘’à la talon’’ qui foule au pied la quasi-totalité des clauses du protocole d’accord signé avant le second tour de la présidentielle. Il s’oppose à une rupture qui brime le bas peuple, priorise l’intérêt personnel au détriment de l’intérêt général. Aux yeux de l’honorable, la gestion de l’équipe actuelle est calamiteuse sur tous les plans social, politique et économique. Une gouvernance qui a, selon lui, brillé par certains actes de contre nature qui remettent en cause les acquis démocratiques. Il s’agit de la caporalisation et du musellement de la presse, la fermeture des organes qui ne partagent la vision du pouvoir, la prise d’assaut des organisations de la société civile, la destitution hémorragique et en cascade des maires ne soutenant pas les actions du régime, le record sans précédent des projets de lois scélérates rejetés par la Cour constitutionnelle et le non-respect des décisions de la haute juridiction par le gouvernement, la tentative de révision en force de la loi fondamentale et la mutation successive du Programme d’action du gouvernement au gré des audiences. Au plan économique, il a dénoncé et condamné, entre autres,  la forte pression fiscale à travers la création de nouvelles taxes, la relance du programme de vérification des importations (Pvi) sans d’appel d’offres, le fameux leasing des voitures, la liquidation des offices et sociétés d’Etat notamment relevant du secteur agricole. Au plan social, c’est la catastrophe va s’indigner le Conférencier qui regrette l’indifférence totale du gouvernement et de son Chef à la souffrance des populations. Il a cité en exemple le cas des populations d’Avamè, victimes d’un drame l’année dernière. Par ailleurs, il a aussi dénoncé le licenciement sans mesures alternatives de plusieurs agents des structures étatiques, le déguerpissement sauvage des populations et l’incapacité des nouvelles autorités à trouver des solutions aux préoccupations des Béninois.

Kindjanhoundé veut saisir la Cour constitutionnelle

Le conférencier s’est également prononcé sur la démission de l’ancien Ministre de la défense nationale, Candide Azannaï. Pour lui, le gouvernement devrait signaler le passer à la Représentation nationale le passage de 21 membres à 20. Ce qui n’est pas le cas car aucun décret n’est pas encore pris dans ce sens. Ce qui l’amène à affirmer: «Depuis la démission du Ministre Candide Azannaï, la République du Bénin de gouvernement». Il entend ainsi saisir la Cour constitutionnelle pour statuer sur le cas. Saisissant l’occasion, il a félicité et salué le courage des vingt-trois (23) députés qui ont rejeté la prise en considération du projet de révision de la constitution, le 04 avril dernier. Un rejet qui a sauvé la démocratie béninoise, a conclu le conférencier entouré à l’occasion, des membres de son bureau politique.

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Relance du PVI-NV : comment le gouvernement a fait du faux

Relance du PVI-NV : comment le gouv…

Le contrat de marché rela...

Bac session de juin 2017 : Attanasso, Dassigli et Kokou lancent les épreuves à Zê

Bac session de juin 2017 : Attanass…

C’est la commune de Zê, d...

Marche contre la faim, la terreur, la ruse, la rage, la corruption, les conflits d’intérêts, le népotisme, les privatisations… : l’appel du Front pour le Sursaut Patriotique au peuple béninois

Marche contre la faim, la terreur, …

Injures, haine, intoxicat...

HOUNGBADJI à propos des injures et complots vicieux en politique : «Ce n'est pas ma vision d'un débat démocratique sain, serein et constructif»

HOUNGBADJI à propos des injures et …

Injures, haine, intoxicat...

Communiqué du SGG : le PLP adresse ses vœux de très rapide rétablissement et manifeste sa compassion à Talon

Communiqué du SGG : le PLP adresse …

Depuis le début de la pol...

24 jours d’absence du Chef de l’Etat : ministres et collaborateurs avaient menti au peuple

24 jours d’absence du Chef de l’Eta…

Le mensonge a les pattes ...

Polémique autour de l’état de santé de Patrice Talon : Houngbadji dénonce la cacophonie au sein du gouvernement

Polémique autour de l’état de santé…

Le Président du Parti pou...

Vulgarisation du PAG dans les communes : les ministres s’ennuient, distraient le peuple  et dilapident les fonds publics

Vulgarisation du PAG dans les commu…

Cela fera bientôt 14 mois...

Exonérations à Bénin Control et à ses sous-traitants : Romuald Wadagni a-t-il fait du faux ?

Exonérations à Bénin Control et à s…

Le député Valentin Djènon...

Grave accident de la circulation à Savè : le PLP exprime sa solidarité et sa compassion aux familles des victimes

Grave accident de la circulation à …

Le Front pour le Sursaut ...

Prev Next