Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Grand Nokoué : vaine cabale contre Soglo, le gouvernement se trompe de combat
Menu
RSS

Grand Nokoué : vaine cabale contre Soglo, le gouvernement se trompe de combat

Grand Nokoué : vaine cabale contre Soglo, le gouvernement se trompe de combat

Faux procès contre le Maire de Cotonou, Léhady Vinagnon SOGLO, dans le dossier relatif à la convention de partenariat entre l’Etat central et les communes du grand Nokoué. Contrairement aux déclarations de certains conseillers municipaux tendant à faire croire que le Maire Léhady Vinagnon SOGLO s’opposerait à la signature de ladite convention ou serait contre la réalisation desdits projets, il n’en est absolument rien. C’est ce qu’a martelé hier dimanche  14 Mai 2017, sur radio Tokpa, le secrétaire général de la Mairie Raoul S. FALADE. Sans langue de bois, le porte-parole de la ville a réaffirmé  que le Maire de Cotonou n’est pas contre le projet du gouvernement. Bien au contraire, il salue et applaudit grandement cette initiative qui concourt à la modernisation de la ville et à l’amélioration des conditions de vie de ses populations. D’ailleurs, il a eu à le signifier,  de vives voix, au Chef de l’Etat lors de leur dernière rencontre au Palais. A cette occasion, l’autorité communale avait exprimé, au nom du conseil municipal, ses gratitudes et reconnaissances au Président de la République pour avoir initié ces chantiers phares en vue d’accompagner les efforts des communes.

Toutefois, au cours de l’émission, le secrétaire général de la Mairie  a précisé que la seule instance habilitée à décider de la signature ou non de cette convention est bel et bien le conseil municipal de Cotonou. A cet effet, il a annoncé que le Maire a convoqué une session extraordinaire pour le mercredi 17 Mai 2017 afin de permettre aux conseillers municipaux d’examiner en profondeur le document du gouvernement et de se prononcer sur la question. 

Mais en attendant la tenue de ladite session, le Maire qui tient au respect de la constitution, des textes législatifs et règlementaires de la décentralisation dans la mise en œuvre de ces différents projets, a fait certaines observations qui ont été soumises au gouvernement. En effet,  étant donné que toute convention est un acte juridique qui demande l’avis des spécialistes en la matière, le président du conseil municipal de Cotonou souhaite plus de précisions sur un certain nombre de points. Le secrétaire général est d’ailleurs revenu en détail sur ces points qui pourraient susciter quelques inquiétudes.  Entre autres, le Maire  propose qu’il soit clairement signifié dans la convention qu’après leurs réalisations, les infrastructures seront transférées sans condition aux communes. De même, il souhaite des précisions sur les formes de contrats proposés (partenariat public-privé ou marché public). L’autre inquiétude soulevée par le porte-parole de la ville est liée aux types et plans de financement envisagés.

Toujours à en croire le secrétaire général, c’est dans l’intérêt des populations que le Maire fait ces observations. Son souci majeur est d’éviter de mettre la ville dans des situations d’endettement de longue durée et des éventuels blocages du fonctionnement de la commune dans le futur. Au regard de la justesse de cette démarche de l’autorité municipale, on est surpris de la réaction de certains conseillers municipaux qui, au lieu d’attendre la session extraordinaire du mercredi pour exprimer leurs préoccupations, se sont lancés dans des déclarations tapageuses qui frisent une certaine pression. Et pourtant, à aucun moment, le Maire n’a jamais signifié qu’il est contre un tel projet du gouvernement.  

28 Commentaires

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Malgré les directives du FMI : le taux d'endettement public du Bénin monte d’un cran

Malgré les directives du FMI : le t…

Le gouvernement s'est eng...

Chantier Porto-Novo-Apkro-Missérété et consorts confiés à OFMAS International : un gros scandale politico-financier de 164,5 milliards

Chantier Porto-Novo-Apkro-Missérété…

Cette fois-ci, le gouvern...

Contrôle du permis de construire dans la ville de Cotonou: l’appel du maire Isidore Gnonlonfoun aux populations

Contrôle du permis de construire da…

Dans un communiqué rendu ...

Plan de Développement Communal 2ème génération : la mairie de Cotonou dans une dynamique participative

Plan de Développement Communal 2ème…

Le processus de collecte ...

Nominations de greffiers en chef et d’assistants de greffiers en chef : le Syntrajab relève des irrégularités, violations et incohérences

Nominations de greffiers en chef et…

Déclaration du BDN/Syntra...

Enregistrement des marques suivant le protocole de Madrid : l’Anapi sensibilise les inventeurs béninois

Enregistrement des marques suivant …

L’Agence nationale de la ...

Privatisation sauvage, inhumaine et opaque des entreprises publiques : la Cstb dénonce la politique de tout privé et de l’Etat minimum de Talon

Privatisation sauvage, inhumaine et…

Les participants au 5ème ...

Exécution de contrats léonins par le Gouvernement du Bénin au profit de Bénin Control SA : la lettre du PLP à la DG du Fmi Christine Lagarde

Exécution de contrats léonins par l…

Le Parti pour la Libérati...

Sodéco, Pvi, Cncb, groupes électrogènes, Icc services, machines agricoles, Maria-Gléta, siège parlement… : Patrice Talon ferme les yeux sur ses crimes économiques

Sodéco, Pvi, Cncb, groupes électrog…

Machines agricoles à Mari...

Création des classes sportives : une innovation saluée par tous les acteurs

Création des classes sportives : un…

Subdiviser le territoire ...

Prev Next