Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Narcisse Tomety invite les anciens collaborateurs ‘’ingrats’’ de Yayi à la retenue
Menu
RSS

Narcisse Tomety invite les anciens collaborateurs ‘’ingrats’’ de Yayi à la retenue

Narcisse Tomety invite les anciens collaborateurs ‘’ingrats’’ de Yayi à la retenue

Depuis quelques mois, certains anciens collaborateurs de l’ancien Chef de l’Etat, Boni Yayi tiennent des propos ‘’peu catholiques’’ à l’encontre de ce dernier qui a contribué à l’émergence de beaucoup d’entre eux. Cette ingratitude n’a pas laissé indifférent l’ancien Directeur de l’école de la Nouvelle conscience, le Professeur Narcisse Tomety très remonté contre certains agissements de ces hommes et femmes qui doivent la place qu’ils occupent aujourd’hui à Boni Yayi. «Je préfère qu'on se parle franchement pour dire plus jamais ça. Car nous sommes gênés de voir tous ces enfantillages qui se jouent contre le Président Yayi et perpétrés par certaines personnes qui seraient encore un citoyen ordinaire comme moi si Yayi n'avait pas fait d'eux un nom, une image, un parcours et des nantis», s’est-il indigné sur sa page Facebook avant de poursuivre: «J'ai combattu par des écrits et des propos très incisifs les dérapages institutionnels qui structuraient le système Yayi mais j'ai toujours préservé l'homme car il est une source d'humanisme intarissable qui aime le développement endogène et porté par les communautés à la base. Il aime le pouvoir et a un côté un peu féodal et gaspilleur mais il n'est pas un va-t-en guerre au sens revanchard du terme. Peut-être sa foi en Dieu l'éclaire de temps en temps».Il a invité ces anciens collaborateurs ingrats à la retenue. «J'invite les ingrats à avoir de la retenue car les enfants observent et sont déjà contaminés par nos excès et impertinences», a-t-il souligné avant de se demander qui sera la prochaine victime de ces insanités après Boni Yayi. «Maintenant, le Président Yayi est un homme seul après le festin des magouilleurs, des encenseurs, des esclaves flatteurs et des prédateurs. A qui le tour, après Yayi?» ?, s’est-il interrogé. Et de conclure: «Un peu d'amour pour la patrie et ce pays sera sauvé».

 

Le Président Yayi qui les tient

Si jamais le Président Yayi Boni ose un déballage, l'État béninois va s'écrouler comme un château de cartes, car c'est sous lui que nous avons connu les plus orduriers scandales dans les rouages de l'État avec des formes de prédations innovantes et ravageuses de deniers publics.

Yayi tient et détient tous ces gens-là. Mieux vaut éviter la colère de Yayi sans quoi on saura qui vaut quoi, qui peut donner des leçons à qui, qui peut et ne plus être leader au Bénin.

Je préfère qu'on se parle franchement pour dire plus jamais ça. Car nous sommes gênés de voir tous ces enfantillages qui se jouent contre le Président Yayi et perpétrés par certaines personnes qui seraient encore un citoyen ordinaire comme moi si Yayi n'avait pas fait d'eux un nom, une image, un parcours et des nantis.

J'ai combattu par des écrits et des propos très incisifs les dérapages institutionnels qui structuraient le système Yayi mais j'ai toujours préservé l'homme car il est une source d'humanisme intarissable qui aime le développement endogène et porté par les communautés à la base. Il aime le pouvoir et a un côté un peu féodal et gaspilleur mais il n'est pas un va-t-en guerre au sens revanchard du terme. Peut-être sa foi en Dieu l'éclaire de temps en temps.

J'invite les ingrats à avoir de la retenue car les enfants observent et sont déjà contaminés par nos excès et impertinences.

Après tout chacun sait sa part de responsabilité dans l'état du refus du développement dans notre pays.

De grâce, avant de nous moraliser, commencez par vous-mêmes. Ce serait notre meilleure école.

Maintenant, le Président Yayi est un homme seul après le festin des magouilleurs, des encenseurs, des esclaves flatteurs et des prédateurs. A qui le tour, après Yayi?

Chacun avisera!

Un peu d'amour pour la patrie et ce pays sera sauvé.

Professeur Simon Narcisse Tomety

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Relance du PVI-NV : comment le gouvernement a fait du faux

Relance du PVI-NV : comment le gouv…

Le contrat de marché rela...

Bac session de juin 2017 : Attanasso, Dassigli et Kokou lancent les épreuves à Zê

Bac session de juin 2017 : Attanass…

C’est la commune de Zê, d...

Marche contre la faim, la terreur, la ruse, la rage, la corruption, les conflits d’intérêts, le népotisme, les privatisations… : l’appel du Front pour le Sursaut Patriotique au peuple béninois

Marche contre la faim, la terreur, …

Injures, haine, intoxicat...

HOUNGBADJI à propos des injures et complots vicieux en politique : «Ce n'est pas ma vision d'un débat démocratique sain, serein et constructif»

HOUNGBADJI à propos des injures et …

Injures, haine, intoxicat...

Communiqué du SGG : le PLP adresse ses vœux de très rapide rétablissement et manifeste sa compassion à Talon

Communiqué du SGG : le PLP adresse …

Depuis le début de la pol...

24 jours d’absence du Chef de l’Etat : ministres et collaborateurs avaient menti au peuple

24 jours d’absence du Chef de l’Eta…

Le mensonge a les pattes ...

Polémique autour de l’état de santé de Patrice Talon : Houngbadji dénonce la cacophonie au sein du gouvernement

Polémique autour de l’état de santé…

Le Président du Parti pou...

Vulgarisation du PAG dans les communes : les ministres s’ennuient, distraient le peuple  et dilapident les fonds publics

Vulgarisation du PAG dans les commu…

Cela fera bientôt 14 mois...

Exonérations à Bénin Control et à ses sous-traitants : Romuald Wadagni a-t-il fait du faux ?

Exonérations à Bénin Control et à s…

Le député Valentin Djènon...

Grave accident de la circulation à Savè : le PLP exprime sa solidarité et sa compassion aux familles des victimes

Grave accident de la circulation à …

Le Front pour le Sursaut ...

Prev Next