Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
3ème congrès ordinaire du Parti Restaurer l’Espoir : Azannaï suspend toute relation avec le régime Talon
Menu
RSS

3ème congrès ordinaire du Parti Restaurer l’Espoir : Azannaï suspend toute relation avec le régime Talon

3ème congrès ordinaire du Parti Restaurer l’Espoir : Azannaï suspend toute relation avec le régime Talon

Le Parti ‘’Restaurer l’Espoir’’ a tenu son troisième congrès ordinaire, le week-end dernier dans la salle rouge du Palais des Congrès à Cotonou. Les militants et sympathisants du parti ainsi que de nombreuses personnalités politico-administratives ont massivement répondu à l’appel du Président du parti, l’ancien Ministre  de la défense nationale, Candide Azannaï. L’ancien Président de la République Nicéphore Soglo et son épouse, Rosine Vierya Soglo ont été les invités de marque de ce congrès qui a décidé de la suspension de toute relation du Parti avec le régime de la rupture.

Le Parti ‘’Restaurer l’Espoir’’ quitte définitivement la rupture. C’est la grande décision issue du troisième congrès ordinaire du Parti qui s’est articulé autour du thème: «Crédibilité politique et confiance publique: s’engager pour l’intérêt général». Deux grandes étapes ont marqué ce congrès, celle des allocutions et celle des travaux proprement dite du parti. Après les mots de bienvenue du Président du comité d’organisation, l’honorable Jules Gnanvo et la présentation du nouveau logo du parti par l’honorable Guy Mitokpè, les représentants des partis invités ont, à tour de rôle, félicité et salué le courage de l’ancien Ministre Candide Azannaï qui a bien fait d’abandonner très tôt le régime en place. Selon ces derniers, l’heure est extrêmement grave et l’actuelle rupture n’est pas celle installée le 06 avril 2016. Pour l’honorable Atao Hinnouho, les fruits n’ont pas tenu la promesse des fleurs, seulement après plus d’un an d’exercice du pouvoir. La gestion du régime de la rupture, aux dires de ce dernier, est marquée par la profanation de notre système démocratique, l’enrichissement illicite accéléré, la violation des libertés fondamentale, la paupérisation des Béninois, l’octroi des marchés gré à gré illégaux. Selon ce dernier, la démission de Candide Azannaï prouve qu’il est réellement du côté du peuple et qu’il place l’intérêt général au-dessus de tout autre intérêt. Il a aussi dénoncé la campagne de dénigrement, d’intoxication et de manipulation en cours contre les 23 députés qui ont voté contre le projet de révision de la constitution, le 04 avril dernier, tout en invitant le Président de la République à être à l’écoute de son peuple. Même son de cloche de la part du Représentant du Parti Communiste du Bénin (Pcb), Gilbert Kouessi pour qui, le Bénin est dans une crise profonde aussi bien au plan économique, politique que social. L’échec est partant et irrémédiable, le pays est dans l’impasse, a-t-il souligné avant de préconiser les Etats généraux du peuple pour un gouvernement d’union. Le Maire de la Ville de Cotonou, Léhady Soglo, a pour sa part, réitéré à l’occasion qu’il reste et demeure le seul Président de la Renaissance du Bénin.

Talon doit se réconcilier avec son peuple

Pour Nicéphore Soglo, le Président de la République doit être à l’écoute de son peuple car c’est de lui qu’il tire sa légitimité. «Il faut faire attention aux Béninois. C’est un peuple rebelle. Talon doit écouter le peuple sinon il lui réservera des surprises», a lancé l’ancien Président de la République. Il explique: «Quand tu prends la tête d’un pays, tu es venu pour les pauvres. Quand les gens ont faim, tout ce que vous dites ne les intéressent pas».Selon lui, la politique, c’est d’abord s’occuper de la misère du peuple. «C’est le peuple qui fait tout. Il faut discuter, écouter le peuple», a-t-il préconisé. Saisissant l’occasion, l’ancien Président de la République a souligné que les hommes d’affaires n’ont que des intérêts, le profit dans la tête. «La philosophie de l’homme d’affaires, c’est l’argent», a martelé avant d’insister encore sur le fait que l’actuel Président de la République doit se réconcilier avec son peuple. «Il faut que Talon mette dans la tête qu’il ne peut pas faire le bonheur du peuple sans lui. Il faut qu’il écoute d’abord le peuple», a-t-il insisté.

Le rêve de Candide Azannaï pour le Bénin

Dans son allocution, l’ancien Ministre Candide Azannaï a souligné que ce n’est pas le statut et le pouvoir qui donnent la crédibilité mais plutôt les faits et les actes. Il pense que pour être crédible, il faut inéluctablement avoir la confiance publique qui est déterminée par la part de l’intérêt général dans les actions publiques. D’où l’importance du thème de ce congrès de son parti. Selon l’ancien Ministre Candide Azannaï, la confiance publique est indissociable de l’intérêt général. Et pour lui, il faut redonner la confiance aux forces vives de la Nation. Il rêve d’un pays où la fraternité, la justice et le travail, le mot solidarité ont un sens. Il persiste et signe que le peuple béninois tient à la démocratie pluraliste moderne comme à la prunelle de ses yeux. Aux dires de Candide Azannaï, la politique ne peut pas se mener sur le terrain de l’immoralité, des comportements et des égos surdimensionnés qui menacent, intimident, terrorisent et usent de la corruption. Il soutient qu’il est possible de faire la politique autrement sans avoir recours exclusivement à la ruse, la rage, la violence, l’immoralité, la cupidité et au mensonge. «A quoi servirait la politique si elle consistait seulement à promettre au peuple des lendemains qui changent et à repousser continuellement la réalisation de cette promesse?», s’est-il interrogé avant de souligner qu’il est des principes de l’intérêt général que l’Etat ne peut pas être réduit à une association d’individus ayant en vue leur intérêt particulier.Il a également désapprouvé les licenciements excessifs dans les structures étatiques ainsi que les déguerpissements anarchiques des pauvres populations. Par ailleurs, il faut signaler qu’il a été reconduit à la tête du Parti à l’issue des travaux du congrès pour les cinq prochaines années. Le bureau exécutif national du parti sera connu dans trois mois lors du conseil national du parti.

Absence de la délégation gouvernementale

Aucun membre du gouvernement n’a été représenté à ce troisième congrès ordinaire du Parti Restaurer l’Espoir de Candide Azannaï. Seulement, des députés proches du régime actuel ont honoré de leur présence les travaux des assises du parti.

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Relance du PVI-NV : comment le gouvernement a fait du faux

Relance du PVI-NV : comment le gouv…

Le contrat de marché rela...

Bac session de juin 2017 : Attanasso, Dassigli et Kokou lancent les épreuves à Zê

Bac session de juin 2017 : Attanass…

C’est la commune de Zê, d...

Marche contre la faim, la terreur, la ruse, la rage, la corruption, les conflits d’intérêts, le népotisme, les privatisations… : l’appel du Front pour le Sursaut Patriotique au peuple béninois

Marche contre la faim, la terreur, …

Injures, haine, intoxicat...

HOUNGBADJI à propos des injures et complots vicieux en politique : «Ce n'est pas ma vision d'un débat démocratique sain, serein et constructif»

HOUNGBADJI à propos des injures et …

Injures, haine, intoxicat...

Communiqué du SGG : le PLP adresse ses vœux de très rapide rétablissement et manifeste sa compassion à Talon

Communiqué du SGG : le PLP adresse …

Depuis le début de la pol...

24 jours d’absence du Chef de l’Etat : ministres et collaborateurs avaient menti au peuple

24 jours d’absence du Chef de l’Eta…

Le mensonge a les pattes ...

Polémique autour de l’état de santé de Patrice Talon : Houngbadji dénonce la cacophonie au sein du gouvernement

Polémique autour de l’état de santé…

Le Président du Parti pou...

Vulgarisation du PAG dans les communes : les ministres s’ennuient, distraient le peuple  et dilapident les fonds publics

Vulgarisation du PAG dans les commu…

Cela fera bientôt 14 mois...

Exonérations à Bénin Control et à ses sous-traitants : Romuald Wadagni a-t-il fait du faux ?

Exonérations à Bénin Control et à s…

Le député Valentin Djènon...

Grave accident de la circulation à Savè : le PLP exprime sa solidarité et sa compassion aux familles des victimes

Grave accident de la circulation à …

Le Front pour le Sursaut ...

Prev Next