Menu
RSS

Démission à l’alliance FCBE : les arguments saugrenus du Fard-Alafia

Démission à l’alliance FCBE : les arguments saugrenus du Fard-Alafia

Le partiFard-Alafia a suspendu sa participation aux activités de l’alliance nationale des Forces Cauris pour un Bénin Emergent (Fcbe) pour aller officiellement à la rivière. C’est son droit le plus absolu. Mais les raisons avancées pour justifier ce départ sont purement et simplement «saugrenues», aux yeux des observateurs avertis de la scène politique nationale. Elles confirment l’hypocrisie politique de la classe politique béninoise. D’ailleurs l’acte en lui-même est un non événement car il y a très longtemps que les Béninois ont compris que les responsables du Fard-Alafia sont dans la «Rupture». En témoignent leur adhésion au projet de la révision de la constitution et leur participation active à la vulgarisation du programme d’actions du gouvernement. La suspension annoncée n’est qu’un prétexte fallacieux pour tenter de déstabiliser Fcbe.

Eugène Dossoumou, Barthélémy Kassa, Daniel Tawéma, Zoulkaneily Toungou, Adolphe Sambieni, et Dominique Sambienou dénoncent «les agissements politiques au sein des Fcbe depuis l’avènement du Nouveau Départ; les décisions prises à l'insu du Fard Alafia notamment la redéfinition d’une nouvelle ligne politique des Fcbe sans que le cadre de concertation des chefs de partis dont il est membre ne soit consulté et l’adhésion des Fcbe à l’Alliance des Forces du Sursaut Patriotique et ses prises de position contraires aux valeurs de préservation de la démocratie, prônés par les textes fondateurs du parti Fard Alafia».

Dans le mensonge, les jambes ne sont pas longues. Le coordonnateur national des Fcbe, Eugène Azatassou, avait déjà battu en brèche ces dénonciations du Fard Alafia que d’autres députés de l’alliance avaient eu à brandir pour prendre les mêmes décisions, au lendemain du rejet du projet de la révision de la constitution. «Nous n’avons jamais pris des décisions de façon unilatérale. Toutes les composantes de l’alliance sont toujours associées. Pour adhérer au Front pour le Sursaut Patriotique, nous avons reçu leur approbation. Au début, elles nous ont même autorisé à participer au sit-in de Porto-Novo et à la marche de Cotonou», s’est-il défendu. C’est dire que les arguments du Fard Alafia ne reposent sur rien. Qui veut noyer son chien, l'accuse de la rage. Fard Alafia et consorts sont dans cette dynamique, dans le dilatoire.

Les Béninois sont choqués lorsque le Fard Alafia affirme que les prises de position du Front dont est membre Fcbe sont «contraires aux valeurs de préservation de la démocratie, prônées par les textes fondateurs du parti Fard Alafia». Le Front pour le Sursaut Patriotique (FSP) ne prône pas la violence. Il défend les valeurs, principes et symboles de la République, les libertés fondamentales, la bonne gouvernance, le mieux-être des Béninois… «Nous avons compris que le Fard Alafia a manqué d’arguments pour justifier son revirement attendu», fait observer un magistrat à la retraite, sous le couvert de l’anonymat. 

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Borgou : la Plate-forme de communication du réseau national des artisans du Bénin installée à Parakou

Borgou : la Plate-forme de communic…

Lentement mais surement, ...

Agression contre la liberté d’expression au Bénin : le FSP condamne avec la plus grande fermeté les perturbations des émissions de Soleil FM

Agression contre la liberté d’expre…

La radio Soleil Fm qui n'...

Destruction des acquis sociaux : centrales syndicales et travailleurs dans les rues de Cotonou, ce jour

Destruction des acquis sociaux : ce…

Les travailleurs de tous ...

Grogne à la Justice : la grève des travailleurs largement suivie

Grogne à la Justice : la grève des …

Comme annoncée depuis que...

Remise en cause des acquis sociaux et démocratiques : les centrales syndicales dans les rues de Cotonou, vendredi prochain

Remise en cause des acquis sociaux …

Face à la situation socio...

Appels à candidature aux hautes fonctions étatiques : un gros mensonge d’Etat, Pascal Koupaki mis à nu

Appels à candidature aux hautes fon…

«(…) Au plus tard à la fi...

Obtention d'un marché de cartes d'identité : le groupe Safran condamné à Paris pour corruption active d'agents publics étrangers au Nigéria

Obtention d'un marché de cartes d'i…

Le groupe d'aéronautique ...

Face à l’entêtement du Gouvernement : le secteur judiciaire paralysé les 18 et 19 octobre 2017

Face à l’entêtement du Gouvernement…

Une nouvelle paralysie du...

Jardin public de Fifadji et placette du Dalot de calvaire de Fidjrossè : le concessionnaire prend possession des lieux, Gnonlonfoun plaide pour la bonne gestion des infrastructures

Jardin public de Fifadji et placett…

Le jardin public de Fifad...

Lutte contre le tabagisme au Bénin : les étudiants de l’UAC sensibilisés sur les méfaits du tabac

Lutte contre le tabagisme au Bénin …

L’amphithéâtre Idriss Deb...

Prev Next