Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Propagande du gouvernement pour endormir les Béninois : les cantines scolaires ne sont pas une nouvelle mesure de Talon
Menu
RSS

Propagande du gouvernement pour endormir les Béninois : les cantines scolaires ne sont pas une nouvelle mesure de Talon

Propagande du gouvernement pour endormir les Béninois : les cantines scolaires ne sont pas une nouvelle mesure de Talon

Le projet de relance des cantines scolaires gouvernementales dans 1574 écoles primaires publiques à compter de la prochaine rentrée scolaire n’est pas une nouvelle mesure.«Chaque école, sa cantine scolaire à l’horizon 2025» est une vision de l’ancien Chef de l’Etat, Dr Thomas Boni Yayi, et non du gouvernement actuel. C’est du moins l’avis justifié du conseiller pédagogique à la retraite Dieudonné YEKPEHETON. Face à la propagande du gouvernement actuel autour de ce projet, il a tenu à apporter les clarifications nécessaires qui s’imposent, afin de siffler la fin de la récréation. «Il est évident que le projet de relance du Gouvernement de la rupture, faisant l’objet d’une campagne pompeuse de communication n’est qu’une suite logique des recommandations du deuxième forum sur l’alimentation organisée par le régime du changement», a-t-il fait observer.

«S’il est vrai que le régime de la rupture entend mobiliser 7,2 milliards par an pour l’alimentation scolaire, il n’en est pas moins vrai que le régime de Changement avait toujours mobilisé également 7,2 milliards par an avec le soutien des PTF’s au profit des écoles.Si ce projet arrive à se concrétiser, il apportera des réponses adéquates aux défis majeures relevés par le régime du Dr YAYI, notamment : le problème institutionnel au niveau des organes locaux, communaux et départementaux de gestion des cantines scolaires. C’est pour cela que l’approche multisectorielle a été fortement recommandée. Dans cette approche, le PAM était déjà identifié pour assurer la logistique, les producteurs locaux devant être encouragés dans le choix de produits alimentaires pour permettre de promouvoir la microéconomie», a-t-il souligné, estimant qu’«il n’y a rien sous le soleil».«Le régime du Dr YAYI Boni avait déjà montré la voie avec des actions concrètes. Les acquis sociaux dans le domaine des cantines scolaires sous l’ancien régime sont perceptibles. Le gouvernement de la «Rupture» doit se mettre au travail pour poursuivre l’œuvre entamée par son prédécesseur au lieu de passer son temps dans les promesses non tenues, les discours vides et les engagements vains, créant du coup un dangereux fossé entre lui et les citoyens», martèle Dieudonné YEKPEHETON, avant de rappeler qu’environ 7,2 milliards ont été mobilisés par an pour l’alimentation de 2409 écoles impactant plus de 500.000 élèves. «Le nombre d’écoles à cantines scolaires est passé de 813 en 2006 à 2350 en 2015. Soit un taux de couverture de 16 % à 30%. Ainsi 497 568 élèves mangent à l’école ce qui correspond à environ 29% des élèves contre 19% en 2006. Cette disposition impacte environ 182 624 filles», a-t-il indiqué. Comme pour montrer les efforts consentis sous le président Boni Yayi. Que retiendra-t-on de son successeur en 2021 ? Wait and see.

 

 

Opinion du conseiller pédagogique Dieudonné YEKPEHETON sur les cantines scolaires

 

 

Le projet de relance des cantines scolaires gouvernementales dans 1574 écoles primaires publiques à compter de la rentrée 2017 n’est pas une nouvelle mesure

 

 

Le peuple attend des actes concrets et non la gouvernance par la ruse, la rage, le mensonge, l’intoxication et la manipulation

 

Dans le cadre de la mise en œuvre d’une politique d’accès et de maintien des élèves à l’école, notamment dans les zones rurales et/ou défavorisées, la République du Bénin, à travers tous les régimes qui se sont succédés, a retenu l’alimentation scolaire comme une des mesures essentielles visant à corriger les faibles taux de scolarisation et de rétention.

Ainsi, pour éviter qu’aucun enfant n’aille encore à l’école le ventre vide, avec l’appui des PTF’s, plusieurs expériences de cantines scolaires ont été mises en œuvre pour renforcer les cantines gouvernementales : UNICEF, DANIDA, CRS, PAM, PME.

Avec le régime du Dr YAYI Boni, et surtout avec le coaching personnel du Président YAYI Boni, le PME a soutenu les efforts du gouvernement dans sa vision : Chaque école, sa cantine scolaire à l’horizon 2025.

 

Résultats

 

Environ 7,2 milliards mobilisés par an pour l’alimentation de 2409 écoles impactant plus de 500.000 élèves.

Le nombre d’écoles à cantines scolaires est passé de 813 en 2006 à 2350 en 2015. Soit un taux de couverture de 16 % à 30%.

Ainsi 497 568 élèves mangent à l’école ce qui correspond à environ 29% des élèves contre 19% en 2006.

Cette disposition impacte environ 182 624 filles.

 

Les sources de financements sont réparties comme il suit :

  • Gouvernement : 1,5 milliard pour 1307 écoles et 265.153 élèves
  • PME (Partenariat mondial pour l’éducation) : 1,7 milliard pour 89.083 élèves provenant de 396 écoles dans 17 communes et 6 départements ;
  • PAM (Programme alimentaire mondial): 2 milliards pour 125.000 élèves provenant de 562 écoles ;
  • CRS (Catholic relief services): 2 milliards pour 39.765 élèves provenant de 144 écoles

 

 

Principales actions

Le régime du changement dans sa vision stratégique d’offrir une éducation à tous les enfants du Bénin à travers un taux d’achèvement et de rétention appréciable a initié et soutenu plusieurs actions de promotion des cantines scolaires dont les plus essentielles sont les suivantes :

-         L’érection en 2013 de la Direction d’Alimentation Scolaire, autre fois Cellule de Coordination de l’Alimentation Scolaire qui dépendait de la Direction de la Promotion de la Scolarisation(DPS);

-         L’organisation d’un diagnostic sur l’alimentation scolaire au Bénin avec un outil de la Banque Mondiale (SABER) en 2014 ;

-         L’élaboration et l’adoption en Octobre 2014 de la Politique Nationale d’Alimentation Scolaire (PNAS) ;

-         La création et l’approvisionnement d’une ligne budgétaire au niveau du gouvernement au profit de l’alimentation scolaire ;

-         Signature en 2013 d’une convention cadre d’un montant de 1.051.103.904 FCFA, entre le Ministère des Enseignements maternel et primaire et le PAM, sur financement des Fonds communs budgétaires et relative à l’assistance alimentaire en milieu scolaire dans le cadre du PDDSE 2006-2015. Ce programme consiste à mettre en place des cantines scolaires au niveau de 300 écoles ciblées, à servir des repas chauds à l’école et à installer un dispositif de suivi des prestations.

-         L’organisation en 2015 du deuxième forum sur l’alimentation scolaire sur le thème : Investir sur l’alimentation scolaire c’est promouvoir le développement durable au BENIN. Ce forum conjointement organisé par le Centre d’Excellence contre la faim du PAM au Brésil et le PAM, et qui a mobilisé du 16 au 18 novembre, les délégations étrangères, les PTF’s, les ONG, les personnalités et les cadres de l’administration béninoise, a permis d’établir un consensus autour des stratégies opérationnelles de mise en œuvre de la Politique nationale de l’Alimentation scolaire et du modèle intégré de l’Alimentation scolaire durable.

 

Retombées

Les avancées notables des actions du régime du Dr YAYI Boni ont été appréciées au-delà des frontières. Ainsi déjà en 2015 le PAM a étendu ses interventions sur 386 nouvelles écoles choisies dans 17 communes du Bénin. Les préalables relatifs à la sélection des ONG pour la mise en place des comités de gestion étaient bien avancés avant le départ du régime.

 

Difficultés à l’heure du Bilan

 

Cette nouvelle réforme au service d’une relève équitable et de qualité est confrontée à de nombreux problèmes d’ordre institutionnel, technique et éthique.

L’organisation du deuxième forum sur l’alimentation scolaire a permis de faire plusieurs recommandations suite aux faiblesses constatées sur le parcours ; il s’agit essentiellement de ce qui suit :

 

üSur le plan institutionnel

Il faut reconnaitre que la Direction nationale de l’Alimentation scolaire est constituée de personnel peu qualifié et disposant de capacités très limitées en matière de mise en œuvre de la réforme. Ainsi, le montage des documents de gestions et la mobilisation des ressources financières et matérielles sont souvent des opérations exagérément consommatrices de temps ;

A cela s’ajoute les organes départementaux, communaux et locaux de gestions des cantines scolaires qui sont pour la plupart inoppérationnels.

üSur le plan technique

La mise en place des vivres dans les écoles constitue une phase importante de matérialisation de la réforme mais qui est fortement dépendante des prestataires de services qui en général n’ont pas des moyens roulants appropriées.

Par ailleurs, la Direction de l’alimentation scolaire ne dispose pas de magasins de stockage de vivres répondant aux normes. Ce qui se matérialise par l’utilisation des salles de classes ou des locaux des Circonscriptions scolaires pour la livraison des vivres. Cela constitue indubitablement des risques de déperdition, d’avaries ou de retenues frauduleuses de vivres au détriment des écoles.

üSur le plan éthique,

Il faut souligner les cas de malversations constatés au niveau de certains parents d’élèves, des responsables administratifs et des prestataires de services. Ces actes de corruption et de détournement ont été dénoncés, et sur instructions du Conseil des Ministres, ont fait l’objet des sanctions administratives en attendant les sanctions pénales.

 

 

Perspectives

  • inscrire l’alimentation scolaire comme une priorité dans la nouvelle lettre de politique éducative post 2015 en cours de préparation ;
  • créer une agence autonome en charge de l’alimentation scolaire, sous tutelle du MEMP ;
  • disposer d’un Plan opérationnel budgétisé de mise en œuvre de la PNAS sur les 05 ans;
  • adopter une approche pédagogique et nutritionnelle des jardins et champs scolaires ;
  • mettre en place un fonds national de solidarité en faveur de l’alimentation scolaire alimenté par l’Etat, le secteur privé et la diaspora;
  • élaborer un plan intégré de communication ;
  • promouvoir la production locale pour l’approvisionnement des cantines scolaires; 
  • mettre en place un dispositif d’achat direct de produits auprès de petits producteurs;

 

Conclusion

 

Il est évident que le projet de relance du Gouvernement de la rupture, faisant l’objet d’une campagne pompeuse de communication n’est qu’une suite logique des recommandations du deuxième forum sur l’alimentation organisée par le régime du changement.

A ce titre le gouvernement du PR Patrice TALON doit passer aux actes et s’abstenir d’ignorer l’héritage des autres régimes. Il doit être humble et arrêter de ternir l’image des autres et d’empoisonner le peuple. Trop c’est trop. Tout ceci c’est l’arme des faibles.

S’il est vrai que le régime de la rupture entend mobiliser 7,2 milliards par an pour l’alimentation scolaire, il n’en est pas moins vrai que le régime de changement avait toujours mobilisé également 7,2 milliards par an avec le soutien des PTF’s au profit des écoles.

Si ce projet arrive à se concrétiser, il apportera des réponses adéquates aux défis majeures relevés par le régime du Dr YAYI, notamment : le problème institutionnel au niveau des organes locaux, communaux et départementaux de gestion des cantines scolaires. C’est pour cela que l’approche multisectorielle a été fortement recommandée. Dans cette approche, le PAM était déjà identifié pour assurer la logistique, les producteurs locaux devant être encouragés dans le choix de produits alimentaires pour permettre de promouvoir la microéconomie.

Comme quoi, il n’y a rien sous le soleil. Le régime du Dr YAYI Boni avait déjà montré la voie avec des actions concrètes. Les acquis sociaux dans le domaine des cantines scolaires sont perceptibles. Le gouvernement de la «Rupture» doit se mettre au travail pour poursuivre l’œuvre entamée par son prédécesseur au lieu de passer son temps dans les promesses non tenues, les discours vides et les engagements vains, créant du coup un dangereux fossé entre lui et les citoyens.

 

Dieudonné YEKPEHETON, conseiller pédagogique à la retraite

6 Commentaires

  • Johnnyexica
    Johnnyexica mercredi 23 août 2017 00:11 Lien vers le commentaire

    buy generic levitra australia
    buy levitra online
    levitra sale philippines
    buy levitra
    discount levitra pills

    Rapporter
  • levitra online
    levitra online lundi 21 août 2017 10:02 Lien vers le commentaire

    buy levitra uk
    levitra online
    buy levitra online with prescription
    levitra price
    buying levitra online safe

    Rapporter
  • RobertDig
    RobertDig vendredi 18 août 2017 13:24 Lien vers le commentaire

    buy levitra online uk
    levitra cost
    best place buy levitra
    levitra online
    levitra buy online no prescription

    Rapporter
  • JosephAnova
    JosephAnova mardi 15 août 2017 10:07 Lien vers le commentaire

    best gambling web sites
    slots online
    online gambling oklahoma
    online slots
    online casinos usa real money

    Rapporter
  • Davidlat
    Davidlat dimanche 13 août 2017 19:59 Lien vers le commentaire

    online gambling game
    casino real money
    1 casino internet
    casino online
    internet slot gambling

    Rapporter
  • Thomasclala
    Thomasclala samedi 12 août 2017 21:53 Lien vers le commentaire

    bingo machines canada
    virtual roulette
    online casinos uk casino club
    roulette online flash game
    internet gambling us

    Rapporter

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Mise en œuvre des opérations portuaires : comment Olivier Boko et Bénin Control se substituent à la douane béninoise

Mise en œuvre des opérations portua…

Le Commandant Charles Sac...

Géant sit-in au Ministère de la santé, ce jour : pour dire ‘’NON’’ à la privatisation du secteur sanitaire

Géant sit-in au Ministère de la san…

Les professionnels de la ...

Opération coup de poing de la compagnie de gendarmerie d’Allada : 73 individus arrêtés, 5 ghettos détruits et 19 motos saisies

Opération coup de poing de la compa…

73 individus appréhendés ...

Baisse du budget de l’Etat gestion 2018 : Mathias Hounkpè exige des explications de la part du gouvernement

Baisse du budget de l’Etat gestion …

L’émission sociopolitique...

Publication tapageuse de l’audit contestable du FNM : les clarifications convaincantes qui clouent le bec au gouvernement

Publication tapageuse de l’audit co…

Le 02 août 2017, le Minis...

Pèlerinage de Dassa-Zoumè : l’appel de Sacca Lafia aux conducteurs et pèlerins

Pèlerinage de Dassa-Zoumè : l’appel…

Le Ministre de l’Intérieu...

Vérification de la gestion de l’ancien régime : les règles élémentaires en matière d’audits bafouées

Vérification de la gestion de l’anc…

L’audit est perçu comme u...

Gré à gré tous azimuts et accaparement du patrimoine national : le Fmi et la Banque mondiale doivent prendre leurs responsabilités

Gré à gré tous azimuts et accaparem…

Depuis le 6 avril 2016, l...

Simple formation d’agents dans un service de l’Etat : un milliard décaissé au trésor public début août

Simple formation d’agents dans un s…

Ce qui se passe au trésor...

Concours frauduleux à la Cnss : A quand des sanctions appropriées contre les fautifs ?

Concours frauduleux à la Cnss : A q…

A quand la sanction à l'e...

Prev Next