Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
A la demande du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale : le gouvernement centrafricain résilie le contrat avec Webb Fontaine
Menu
RSS

A la demande du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale : le gouvernement centrafricain résilie le contrat avec Webb Fontaine

A la demande du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale : le gouvernement centrafricain résilie le contrat avec Webb Fontaine

Dans notre édition du lundi 31 juillet 2017, nous vous informions du niveau exorbitant minimum de profits que Webb Fontaine Group FZ-LLCest en mesure de se faire par an dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de Vérification des Importations de Nouvelle Génération (PVI-NG) sur le dos de l'Etat béninois, et seulement en tant que sous-traitant de Bénin Control Sa de Patrice Talon (propriétaire) et Olivier Boko (PCA) : plus de 20 milliards F CFA et le plus grave est que c'est sans payer la moindre taxe ni le moindre impôt à l'Etat béninois. Romuald Wadagni, ministre de l’économie et des finances, lui a accordé des exonérations fiscales et douanières, pour cinq ans; 10 à 16 ans pour Bénin Control Sa.

La suite de nos enquêtes a révélé que Webb Fontaine Group FZ-LLC, associé de Talon et Bénin Control, sous-traitant dans le cadre de la mise en œuvre du PVI au Bénin, a vu son contrat de concession "suspendu avec effets immédiats" avec la République centrafricaine, signé le 23 septembre 2016. Ainsi en a décidé le Gouvernement centrafricain en le 2 mai 2017.

Pourquoi le Gouvernement centrafricain a décidé de tourner dos à Webb Fontaine Group FZ-LLC, qui vient pourtant de s'installer au Bénin pour ses affaires avec le Président Talon ? De nos recoupements, il ressort clairement que la décision de ladite "suspension avec effets immédiats" a été prise par les autorités centrafricaines à la demande du Fonds Monétaire International (FMI) et de la Banque Mondiale (BM).   

Officiellement, Webb Fontaine Group FZ-LLC et ses agents sont accusés en République Centrafricaine d'avoir «illégalement prélevé sur les opérateurs économiques taxes, frais de dossier, des sommes d'argent en échange de leurs prestations, des prélèvements illégaux» car non prévus par le contrat liant Webb Fontaine Group FZ-LLC à la République centrafricaine. «Dans le cadre de sa mission, ni Webb Fontaine, ni ses agents ne devaient prélever auprès des opérateurs économiques ni taxe, ni frais de dossier, ou quelconque somme d’argent pour les prestations liées à cette convention», fait constater le Ministre centrafricain des finances et du budget, Henri Marie Dondra, dans sa correspondance annonçant la résiliation du contratà Alioune Cissé, Directeur exécutif de Webb Fontaine Groupe FZ-LLC, le 02 mai 2017.

Si le FMI et la BM est allés jusqu'à exiger la résiliation pure et simple dudit contrat avec Webb Fontaine Group FZ-LLC, c'est qu'au delà de la raison officielle évoquée de "prélèvements illégaux de sommes d'argent sur les opérateurs économiques", le contrat dans son ensemble devait présenter un gros risque sur les finances publiques de la Centrafrique, après quelques mois d'exécution (septembre 2016 à mai 2017). Quelle crédibilité accorder donc Webb Fontaine Group FZ-LLC à qui Patrice Talon vient de dérouler le tapis rouge au Bénin en lui confiant, pour ses propres intérêts, la gestion de toutes les procédures qui touchent au commerce entre le Bénin et le reste du monde et en l'exonérant de tout impôt et de toute taxe ? Le rôle du Président de la République n'est-il pas plutôt de protéger l'intérêt général, les intérêts du peuple ?

Il est clair, qu'au vu des événements en Centrafrique qui viennent d'être relatés, le FMI et la BM n’ont pas encore lu le juteux contrat liant Bénin Control Sa à l'Etat béninois et le contrat liant Bénin Control Sa à Webb Fontaine Group FZ-LLC.

Qui pour protéger les finances publiques béninoises des mains du couple Talon- Webb Fontaine Group FZ-LLC? Le Fonds Monétaire International (FMI) et la Banque Mondiale (BM) sont vivement interpelés au Bénin.

Faut-il le préciser, le contrat de concession entre l’Etat centrafricain et Webb Fontaine Group FZ-LLC est «relatif à la mise en place d’un système dématérialisé des procédures douanières et d’un système de Guichet Unique du Commerce Extérieur».

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Mise en œuvre des opérations portuaires : comment Olivier Boko et Bénin Control se substituent à la douane béninoise

Mise en œuvre des opérations portua…

Le Commandant Charles Sac...

Géant sit-in au Ministère de la santé, ce jour : pour dire ‘’NON’’ à la privatisation du secteur sanitaire

Géant sit-in au Ministère de la san…

Les professionnels de la ...

Opération coup de poing de la compagnie de gendarmerie d’Allada : 73 individus arrêtés, 5 ghettos détruits et 19 motos saisies

Opération coup de poing de la compa…

73 individus appréhendés ...

Baisse du budget de l’Etat gestion 2018 : Mathias Hounkpè exige des explications de la part du gouvernement

Baisse du budget de l’Etat gestion …

L’émission sociopolitique...

Publication tapageuse de l’audit contestable du FNM : les clarifications convaincantes qui clouent le bec au gouvernement

Publication tapageuse de l’audit co…

Le 02 août 2017, le Minis...

Pèlerinage de Dassa-Zoumè : l’appel de Sacca Lafia aux conducteurs et pèlerins

Pèlerinage de Dassa-Zoumè : l’appel…

Le Ministre de l’Intérieu...

Vérification de la gestion de l’ancien régime : les règles élémentaires en matière d’audits bafouées

Vérification de la gestion de l’anc…

L’audit est perçu comme u...

Gré à gré tous azimuts et accaparement du patrimoine national : le Fmi et la Banque mondiale doivent prendre leurs responsabilités

Gré à gré tous azimuts et accaparem…

Depuis le 6 avril 2016, l...

Simple formation d’agents dans un service de l’Etat : un milliard décaissé au trésor public début août

Simple formation d’agents dans un s…

Ce qui se passe au trésor...

Concours frauduleux à la Cnss : A quand des sanctions appropriées contre les fautifs ?

Concours frauduleux à la Cnss : A q…

A quand la sanction à l'e...

Prev Next