Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Retrait de la licence accordée à Bell Bénin sur recommandations de l’Arcep : Talon persévère dans la violation de la Constitution, les décisions de la Cour ignorées
Menu
RSS

Retrait de la licence accordée à Bell Bénin sur recommandations de l’Arcep : Talon persévère dans la violation de la Constitution, les décisions de la Cour ignorées

Retrait de la licence accordée à Bell Bénin sur recommandations de l’Arcep : Talon persévère dans la violation de la Constitution, les décisions de la Cour ignorées

Le dernier conseil des ministres a décidé du retrait de la licence accordée à l’opérateur GSM Bell Bénin sur recommandations de l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la Poste. Or, que vaut aujourd’hui les décisions de cette structure considérée comme inconstitutionnelle par la Cour Constitutionnelle ? On constate aisément que malgré cette décision de la Haute juridiction, le Gouvernement et son chef continuent d’agir comme si de rien n’était.

Si la décision du retrait de l’agrément accordé à Bell Bénin est prise sur recommandations de l’Arcep, l’opérateur GSM peut l’attaquer devant la Cour Constitutionnelle, qui ne la reconnaît pas. Les décisions de l’Arcep sont nulles et de nul effet.

C’est le même constat avecles travaux de réhabilitation de la route Dassa-Savalou-Djougou suite à la signature par le Chef de l’Etat d’un contrat en PPP avec une société privée sachant que le marché a été attribué en gré à gré. Les procédures de la loi PPP sont bafouées.

Pour certains constitutionnalistes et intellectuels, le président de la République est à l'origine de beaucoup de vices. La Constitution béninoise est formellement violée tous les jours. Il y a un réel problème qui dure depuis 15 mois. Il y a des dérives très claires, qui s’accentuent chaque jour. On peut considérer aujourd’hui que nous sommes la seule monarchie dans le monde. Non pas au sens de royauté mais au sens de pouvoir d’un seul. Les Béninois ne croient pas qu’il y ait dans le monde et en Afrique en particulier un pays où un seul homme puisse dire "je veux" et être certain que ça deviendra une loi au bout de quelques semaines. Malheureusement, c’est la triste réalité au Bénin avec la violation récursive de la Constitution et des décisions de la Cour Constitutionnelle.

Le non respect des décisions de la Cour Constitutionnelle est une parjure. Si toutes les institutions de la République fonctionnaient correctement, il y a très longtemps que le Chef de l’Etat subirait déjà la rigueur de la loi. Car, en principe, le non respect de la décision de la Cour Constitutionnelle est une autre violation de la Constitution, cette fois-ci par l'autorité à qui incombe l'exécution de la décision. Que serait alors devenue la République si chaque citoyen investi d'une mission de service public devrait violer au moins deux fois la Constitution et les décisions de la Cour Constitutionnelle par mois ?

3 Commentaires

  • CharlesErake
    CharlesErake mardi 22 août 2017 17:46 Lien vers le commentaire

    viagra price in italy
    Buy Generic Viagra Online
    safe to order viagra online
    Viagra Generic
    viagra 100mg for men

    Rapporter
  • JosephAnova
    JosephAnova mardi 15 août 2017 14:11 Lien vers le commentaire

    online casinos in georgia
    slots online
    new usa online casino
    slots online casino
    which one is the best online casino

    Rapporter
  • Thomasclala
    Thomasclala dimanche 13 août 2017 02:05 Lien vers le commentaire

    online casino for mac australia
    real money roulette
    online scratch games real money
    online roulette for real money usa
    online casinos with paypal deposit

    Rapporter

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Mise en œuvre des opérations portuaires : comment Olivier Boko et Bénin Control se substituent à la douane béninoise

Mise en œuvre des opérations portua…

Le Commandant Charles Sac...

Géant sit-in au Ministère de la santé, ce jour : pour dire ‘’NON’’ à la privatisation du secteur sanitaire

Géant sit-in au Ministère de la san…

Les professionnels de la ...

Opération coup de poing de la compagnie de gendarmerie d’Allada : 73 individus arrêtés, 5 ghettos détruits et 19 motos saisies

Opération coup de poing de la compa…

73 individus appréhendés ...

Baisse du budget de l’Etat gestion 2018 : Mathias Hounkpè exige des explications de la part du gouvernement

Baisse du budget de l’Etat gestion …

L’émission sociopolitique...

Publication tapageuse de l’audit contestable du FNM : les clarifications convaincantes qui clouent le bec au gouvernement

Publication tapageuse de l’audit co…

Le 02 août 2017, le Minis...

Pèlerinage de Dassa-Zoumè : l’appel de Sacca Lafia aux conducteurs et pèlerins

Pèlerinage de Dassa-Zoumè : l’appel…

Le Ministre de l’Intérieu...

Vérification de la gestion de l’ancien régime : les règles élémentaires en matière d’audits bafouées

Vérification de la gestion de l’anc…

L’audit est perçu comme u...

Gré à gré tous azimuts et accaparement du patrimoine national : le Fmi et la Banque mondiale doivent prendre leurs responsabilités

Gré à gré tous azimuts et accaparem…

Depuis le 6 avril 2016, l...

Simple formation d’agents dans un service de l’Etat : un milliard décaissé au trésor public début août

Simple formation d’agents dans un s…

Ce qui se passe au trésor...

Concours frauduleux à la Cnss : A quand des sanctions appropriées contre les fautifs ?

Concours frauduleux à la Cnss : A q…

A quand la sanction à l'e...

Prev Next