Menu
RSS

Baisse du budget de l’Etat gestion 2018 : Mathias Hounkpè exige des explications de la part du gouvernement

Baisse du budget de l’Etat gestion 2018 : Mathias Hounkpè exige des explications de la part du gouvernement

L’émission sociopolitique ‘’Sans langue de bois’’ de la  radio ‘’Soleil Fm’’ a reçu, hier dimanche21 Août 2017, le politologue Mathias Hounkpè. Plusieurs sujets brûlants ont été au cœur des échanges notamment la réduction drastique du budget général de l’Etat gestion 2018, les audits sous la rupture, la gouvernance locale et la rupture des relations entre le Chef de l’Etat et son ancien ami Sébastien Ajavon.

Le politologue Mathias Hounkpè a regroupé les actions du régime de la rupture en trois grandes catégories. D’abord, les actions sur lesquels il n’y a pas de commentaires. A ce niveau, l’invité a cité la fixation des chefs-lieux de départements, la nomination des 12 préfets et l’annulation des concours. Ensuite, les actions qui ont été et demeurent matières à débat. Il s’agit de la révision de la constitution et de l’opération de déguerpissement des populations. Selon lui, la procédure de pilotage de ces initiatives posait véritablement problème. Enfin, l’invité a noté le silence du gouvernement sur certaines actions qui nécessitent des explications pour mieux rassurer les Béninois. Il a cité en exemple le budget général de l’Etat de 2018 revu de façon drastique à la baisse par le gouvernement du Bénin Révélé.«Vous ne pouvez pas partir sur la base de 1300 milliards quand vous êtes à 2010 Milliards pour cette année. Cette réduction de 30%  doit se justifier. Je pense qu’une explication nous aiderait à nous rassurer», a insisté le politologue Mathias Hounkpè. Selon lui, «Ça demande une explication de la part du gouvernement. Parce que s’il n’y a pas d’explication, ça sème le doute dans l’esprit». «Est-ce qu’on anticipe que la situation économique du pays sera difficile l’année prochaine ou on estime que le budget de cette année était trop élevé?», s’est-il interrogé avant de souligner que si c’est que le budget était trop élevé, la démarche attendue du gouvernement, c’est qu’elle aille devant le parlement pour demander le collectif budgétaire. «Je pense que si on ne dit rien, on ne fait rien. Ça nous met dans une situation embarrassante du point de vue juridique…», a-t-il martelé.

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Pascal Todjinou sur Soleil Fm : «Je n’ai jamais vécu ce que je vis aujourd’hui. Ce que je vis sort de l’ordinaire»

Pascal Todjinou sur Soleil Fm : «Je…

L’ancien Secrétaire génér...

Ravip-Safran : Le FSP face à la presse jeudi prochain

Ravip-Safran : Le FSP face à la pre…

Communiqué de presse du F...

Marche de la colère contre la destruction des acquis sociaux et démocratiques : les 7 organisations syndicales unies pour sauver les travailleurs et le peuple

Marche de la colère contre la destr…

Les rues de Cotonou étaie...

Perturbations récursives des émissions de Soleil Fm : que cache le silence de la Haac et du gouvernement ?

Perturbations récursives des émissi…

La radio Soleil Fm qui n'...

Gouvernance de mépris : les agents de la justice durcissent le ton, la grève passe de 48h à 72h

Gouvernance de mépris : les agents …

Le mouvement de débrayage...

Colère d’Olusegun Obasanjo dans Jeune Afrique : «Talon a fait du Bénin et du Nigeria de véritables dépotoirs»

Colère d’Olusegun Obasanjo dans Jeu…

Dans une interview accord...

Borgou : la Plate-forme de communication du réseau national des artisans du Bénin installée à Parakou

Borgou : la Plate-forme de communic…

Lentement mais surement, ...

Agression contre la liberté d’expression au Bénin : le FSP condamne avec la plus grande fermeté les perturbations des émissions de Soleil FM

Agression contre la liberté d’expre…

La radio Soleil Fm qui n'...

Destruction des acquis sociaux : centrales syndicales et travailleurs dans les rues de Cotonou, ce jour

Destruction des acquis sociaux : ce…

Les travailleurs de tous ...

Grogne à la Justice : la grève des travailleurs largement suivie

Grogne à la Justice : la grève des …

Comme annoncée depuis que...

Prev Next