Menu
RSS

Soutien à l’action gouvernement : «Bénin en route» se trompe de route, la coalition ne peut tuer une mouche

Soutien à l’action gouvernement : «Bénin en route» se trompe de route, la coalition ne peut tuer une mouche

Jean-Baptiste Hounguè, président de la coalition «Bénin en route» dans son discours au palais des congrès ce samedi 19 août 2017 a déclaré : "Tel que vous vous êtes mobilisés ce matin, mobilisés-vous pour libérer ce pays de la corruption et de la mal gouvernance...". Donc les jeunes qui soutiennent Talon sont aussi conscients de la gravité de la situation. Ils reconnaissent eux-mêmes que le Bénin est gangrené par "la corruption et la mal gouvernance" et qu'il y a lieu pour "les jeunes" de se battre pour "libérer le pays". Mais depuis 16 mois, l'opposition ne fait que dénoncer ça. Pourquoi l'accuse-t-on alors de rage ? En tout cas, cette fois-ci, la dénonciation vient des jeunes du «Bénin en route».

Dans une lettre adressée au ministre des finances, le chef de l’Etat avait reconnu l'existence des marchés publics de gré à gré sous son régime, accusation que ses proches avaient toujours rejetée, avant la publication de sa lettre. Voilà Jean-Baptiste Hounguè qui confirme "la corruption et la mal gouvernance" qui sévissent sous Patrice Talon.

Avant ces deux aveux, c'est Abdoulaye Bio Tchané qui, contrairement à ses déclarations acerbes sur le bilan de l'ancien régime, avait reconnu et salué les prouesses du président Boni Yayi en matière de création d'emplois, d'amélioration du climat des affaires et d'atteinte des Omd et Odd, devant des responsables de la BAD.

 

 

 

L’opinion d’Irénée Amondo sur sa page facebook

 

 

«Après Bénin révélé, voici Bénin En Route, un piège pour TALON. Véritable canular, la coalition portée sur les fonts baptismaux le samedi 19 Août 2017 pour soutenir le chef de l'Etat vise d'abord à servir les intérêts des artisans de la 25ème heure qui avaient travaillé contre le succès du candidat Patrice Talon en 2016. La configuration de la coalition en dit long sur les réelles intentions des membres du bureau de BER. SYLVAIN ZOHOUN, Dg CNSR sous Boni Yayi, coordonnateur des Fcbe du Littoral, directeur de campagne dans le littoral de Lionel Zinsou pendant la dernière élection présidentielle, candidat suppléant aux élections législatives passées, est 1er chargé de mission du président Jean Baptiste Houngue. Les dix des 13 postes que compte la coalition, sont occupés par des menus fretins militants de mouvements politiques créés après la victoire de Talon. La coalition à part ses intentions d'accompagner Patrice Talon est similaire à l'UMPP créée en 2008 sous Yayi et dirigée par Laourou GRÉGOIRE. Après 3 mois, Cette union a disparu quand Yayi a compris que l'Umpp est un panier à crabe qui met en difficulté sa vision du changement. Bénin en route est comme l'Umpp, la coalition n'a aucune feuille de route à part les positionnements pour 2019 qui pourraient mettre le président en difficulté cette action est menée sans consulter la coalition de la rupture qui a porté le candidat Talon au pouvoir. Jean-Baptiste président du BER en a conscience même si pour le moment, il s'est fait entouré de profiteurs politiques. Plus de 60 mouvements auraient adhéré à la coalition et une quarantaine seraient à la porte pour intégrer l'alliance. A-t-il fait savoir au terme du congrès. Mais ce sont juste des annonces pour rassurer Patrice Talon. Parce qu'en réalité, aucune liste de partis où mouvements n'a été rendue publique pour présenter les membres de la coalition. On apprend que la coalition a été créée sans l'avis des caciques du nouveau départ. Elle a été mise sur pieds dans la précipitation pour plaire au chef qui ne tardera pas à prendre ses distances vis-à-vis de ce regroupement d'opportunistes politiques.»

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Pascal Todjinou sur Soleil Fm : «Je n’ai jamais vécu ce que je vis aujourd’hui. Ce que je vis sort de l’ordinaire»

Pascal Todjinou sur Soleil Fm : «Je…

L’ancien Secrétaire génér...

Ravip-Safran : Le FSP face à la presse jeudi prochain

Ravip-Safran : Le FSP face à la pre…

Communiqué de presse du F...

Marche de la colère contre la destruction des acquis sociaux et démocratiques : les 7 organisations syndicales unies pour sauver les travailleurs et le peuple

Marche de la colère contre la destr…

Les rues de Cotonou étaie...

Perturbations récursives des émissions de Soleil Fm : que cache le silence de la Haac et du gouvernement ?

Perturbations récursives des émissi…

La radio Soleil Fm qui n'...

Gouvernance de mépris : les agents de la justice durcissent le ton, la grève passe de 48h à 72h

Gouvernance de mépris : les agents …

Le mouvement de débrayage...

Colère d’Olusegun Obasanjo dans Jeune Afrique : «Talon a fait du Bénin et du Nigeria de véritables dépotoirs»

Colère d’Olusegun Obasanjo dans Jeu…

Dans une interview accord...

Borgou : la Plate-forme de communication du réseau national des artisans du Bénin installée à Parakou

Borgou : la Plate-forme de communic…

Lentement mais surement, ...

Agression contre la liberté d’expression au Bénin : le FSP condamne avec la plus grande fermeté les perturbations des émissions de Soleil FM

Agression contre la liberté d’expre…

La radio Soleil Fm qui n'...

Destruction des acquis sociaux : centrales syndicales et travailleurs dans les rues de Cotonou, ce jour

Destruction des acquis sociaux : ce…

Les travailleurs de tous ...

Grogne à la Justice : la grève des travailleurs largement suivie

Grogne à la Justice : la grève des …

Comme annoncée depuis que...

Prev Next