Menu
RSS

Privatisation sauvage, inhumaine et opaque des entreprises publiques : la Cstb dénonce la politique de tout privé et de l’Etat minimum de Talon

Privatisation sauvage, inhumaine et opaque des entreprises publiques : la Cstb dénonce la politique de tout privé et de l’Etat minimum de Talon

Les participants au 5ème congrès ordinaire de la Cstb ont dénoncé la politique de «tout privé et de l’Etat minimum» caractéristique du gouvernement de la rupture. Ils estiment que ce choix politique d’accaparement et de privatisation à outrance au profit du Président Patrice Talon et son clan se traduit par la désarticulation et la privatisation sauvage de toutes les entreprises publiques et parapubliques. Cette privatisation sauvage s’accompagne de licenciements massifs de travailleurs abandonnés à leur sort. C’est pourquoi ils ont exigé le retour sans délai des sociétés privatisées dans le patrimoine de l’Etat.

 

Motion à propos de la privatisation tous azimuts des secteurs stratégiques de l’économie et de la santé

Considérant que :

-  Depuis la conférence nationale, il a été réaffirmé l’interdiction de privatiser les secteurs stratégiques et vitaux de l’économie nationale sous quelque   prétexte que ce soit, à savoir : les secteurs de la santé, de l’eau, de l’énergie, de la communication, des mines, les secteurs maritime et agricole, etc. …

2- Il en est ainsi parce qu’il s’agit de secteurs névralgiques de l’économie nationale et de la vie de notre peuple;

3- Malgré cette interdiction, le Président Patrice TALON depuis son arrivée au pouvoir en avril 2016, a fait l’option du «tout privé et de l’Etat minimum» sous le prétexte fallacieux que l’Etat est mauvais gestionnaire;

Ce choix politique d’accaparement et de privatisation à outrance au profit du Président Patrice TALON et son clan, se traduit par la désarticulation et la privatisation sauvage de toutes les entreprises publiques et parapubliques : OCBN, SBEE, SONEB, SONAPRA,  ONS, ONASA, CNHU, HOMEL, Hôpitaux de zone, Bénin-Télécom, etc. … sous des vocables aussi divers que variés (privatisation ; mise en concession ; affermage, gestion déléguée, etc. …)

5- Cette privatisation sauvage s’accompagne de licenciements massifs de travailleurs abandonnés à leur sort.

Les délégués au 5ème congrès ordinaire de la CSTB :

Dénoncent cette politique de «tout privé et de l’Etat minimum» caractéristique du gouvernement de la rupture.

Condamnent ladite politique qui met des mères et des pères de famille dans la rue et dans la désolation au mépris de leurs droits et des textes en vigueur reconnus aussi bien au plan national qu’international.

Lancent un appel pressant aux militants de la CSTB, aux travailleurs de tous les secteurs et au peuple tout entier à se mobiliser comme un seul homme pour :

1- Arrêter ces privatisations sauvages tous azimuts des secteurs vitaux et stratégiques de notre économie qui font du Bénin une entreprise privée au profit du chef de l’Etat et de son clan.

2- Exiger sans conditions le retour des sociétés privatisées dans le patrimoine de l’Etat.

 

Fait à Cotonou, le 08 septembre 2017


Le 5ème congrès ordinaire

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Pascal Todjinou sur Soleil Fm : «Je n’ai jamais vécu ce que je vis aujourd’hui. Ce que je vis sort de l’ordinaire»

Pascal Todjinou sur Soleil Fm : «Je…

L’ancien Secrétaire génér...

Ravip-Safran : Le FSP face à la presse jeudi prochain

Ravip-Safran : Le FSP face à la pre…

Communiqué de presse du F...

Marche de la colère contre la destruction des acquis sociaux et démocratiques : les 7 organisations syndicales unies pour sauver les travailleurs et le peuple

Marche de la colère contre la destr…

Les rues de Cotonou étaie...

Perturbations récursives des émissions de Soleil Fm : que cache le silence de la Haac et du gouvernement ?

Perturbations récursives des émissi…

La radio Soleil Fm qui n'...

Gouvernance de mépris : les agents de la justice durcissent le ton, la grève passe de 48h à 72h

Gouvernance de mépris : les agents …

Le mouvement de débrayage...

Colère d’Olusegun Obasanjo dans Jeune Afrique : «Talon a fait du Bénin et du Nigeria de véritables dépotoirs»

Colère d’Olusegun Obasanjo dans Jeu…

Dans une interview accord...

Borgou : la Plate-forme de communication du réseau national des artisans du Bénin installée à Parakou

Borgou : la Plate-forme de communic…

Lentement mais surement, ...

Agression contre la liberté d’expression au Bénin : le FSP condamne avec la plus grande fermeté les perturbations des émissions de Soleil FM

Agression contre la liberté d’expre…

La radio Soleil Fm qui n'...

Destruction des acquis sociaux : centrales syndicales et travailleurs dans les rues de Cotonou, ce jour

Destruction des acquis sociaux : ce…

Les travailleurs de tous ...

Grogne à la Justice : la grève des travailleurs largement suivie

Grogne à la Justice : la grève des …

Comme annoncée depuis que...

Prev Next