Menu
RSS

Sous le fallacieux prétexte de «complot contre Talon» : plusieurs opposants visés par la purge annoncée

Sous le fallacieux prétexte de «complot contre Talon» : plusieurs opposants visés par la purge annoncée

Personne n’est épargné. Leaders de l’opposition politique, syndicalistes, magistrats, opérateurs économiques, potentiels candidats aux diverses joutes électorales en vue. Même des fonctionnaires de l’administration publique, artistes et web activistes jugés proches de l’opposition sont également sur la liste noire du pouvoir. La purge n’épargnera personne.

L’annonce de «complot contre le président Talon visant à déstabiliser son régime depuis Paris» est faite dans plusieurs organes de presse proches du pouvoir, qui citent même des «services habiletés». Depuis, l’information agite la République. Elle est prise très au sérieux au sein de l’opposition, qui dénonce une chasse aux sorcières. Certaines chancelleries occidentales s’intéressent également à la question et ont vite compris la «manipulation du pouvoir».

Dans l’entourage immédiat du chef de l’Etat, les figures les plus recherchées commencent par être dévoilées et pourrait subir les rigueurs des lois de la rage et de la ruse, dans les jours à venir. C’est d’ailleurs l’un des collaborateurs zélés du président de la République qui a fait fuiter l’information en début de semaine. Il a confié à plusieurs endroits différents, jurant la main sur le cœur, que "l'heure de passer aux choses sérieuses a sonné" : réduire l'opposition au silence en mettant aux arrêts ses principaux animateurs.

Comme en Turquie où le pouvoir s’est caché derrière le coup d'Etat manqué du 15 juillet 2016, le régime de la Rupture réfléchit à comment renforcer la persécution des opposants en «limogeant, arrêtant, emprisonnant, forçant à l’exil…». La belle preuve, le capitaine Patrice Trèkpo est aux arrêts de rigueur parce qu’il a osé dire tout haut tout ce que tous ses collègues pensent tout bas.

L’objectif du pouvoir Talon est donc clair : faire taire par tous les moyens toutes  les voix discordantes. Faut-il le rappeler, le chef de l’Etat avait confié sur la télévision nationale que le bilan ne compte pas dans la réélection d’un président. «Il faut empêcher la compétition». Et depuis le 06 avril 2016, il est resté dans cette dynamique machiavélique en traquant les opposants de tout acabit. «Vous êtes avec lui et vous avez sa protection. Vous êtes contre lui et il vous écrase», confie l’un de ses ministres encore au gouvernement.

«L’histoire foisonne de pratiques des pouvoirs dictatoriaux qui prennent prétexte de soi-disant complots afin d’instaurer un régime de terreur avec l’arrestation, la disparition et l’assassinat d’opposants politiques, l’interdiction de manifestations publiques avec confiscation totale des libertés. C’est pourquoi le Front pour le Sursaut Patriotique (FSP) dénonce ces machinations du pouvoir de Talon et lui demande d’arrêter de distraire le peuple. Le FSP demande au peuple béninois de rester vigilant, pour ne jamais céder sur ses droits aux libertés et pour déjouer tout complot ayant pour objectif d’instaurer la terreur», fait savoir le porte-parole du Front, Jean-Kokou Zounon, dans un communiqué de presse. Comme pour dire que le Bénin n’est pas le Rwanda encore moins la Turquie.

Il faut préciser que les organisations internationales des droits de l’homme sont déjà saisies officiellement sur le complot en préparation contre les opposants à l’intérieur et à l’extérieur du pays.

 

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Pascal Todjinou sur Soleil Fm : «Je n’ai jamais vécu ce que je vis aujourd’hui. Ce que je vis sort de l’ordinaire»

Pascal Todjinou sur Soleil Fm : «Je…

L’ancien Secrétaire génér...

Ravip-Safran : Le FSP face à la presse jeudi prochain

Ravip-Safran : Le FSP face à la pre…

Communiqué de presse du F...

Marche de la colère contre la destruction des acquis sociaux et démocratiques : les 7 organisations syndicales unies pour sauver les travailleurs et le peuple

Marche de la colère contre la destr…

Les rues de Cotonou étaie...

Perturbations récursives des émissions de Soleil Fm : que cache le silence de la Haac et du gouvernement ?

Perturbations récursives des émissi…

La radio Soleil Fm qui n'...

Gouvernance de mépris : les agents de la justice durcissent le ton, la grève passe de 48h à 72h

Gouvernance de mépris : les agents …

Le mouvement de débrayage...

Colère d’Olusegun Obasanjo dans Jeune Afrique : «Talon a fait du Bénin et du Nigeria de véritables dépotoirs»

Colère d’Olusegun Obasanjo dans Jeu…

Dans une interview accord...

Borgou : la Plate-forme de communication du réseau national des artisans du Bénin installée à Parakou

Borgou : la Plate-forme de communic…

Lentement mais surement, ...

Agression contre la liberté d’expression au Bénin : le FSP condamne avec la plus grande fermeté les perturbations des émissions de Soleil FM

Agression contre la liberté d’expre…

La radio Soleil Fm qui n'...

Destruction des acquis sociaux : centrales syndicales et travailleurs dans les rues de Cotonou, ce jour

Destruction des acquis sociaux : ce…

Les travailleurs de tous ...

Grogne à la Justice : la grève des travailleurs largement suivie

Grogne à la Justice : la grève des …

Comme annoncée depuis que...

Prev Next