Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Etienne AVONON
Menu
RSS
Etienne AVONON

Etienne AVONON

Bac session de juin 2017 : Attanasso, Dassigli et Kokou lancent les épreuves à Zê

C’est la commune de Zê, dans le département de l’Atlantique, qui a abrité, cette année,la cérémonie officielle delancementdes épreuves écrites de l’examen du Baccalauréat session de juin 2017. Trois ministres du gouvernement ont fait le déplacement :Marie Odile Attanasso, Barnabé Dassigli et de Lucien Kokou.

Le ministre de l’enseignement supérieur a salué les efforts consentis par la direction de l’office du Baccalauréat pour une organisation réussie de cet examen dans la commune de Zè et sur l’ensemble du territoire national. Marie-Odile Attanasso a invité les candidats de ce centre et des 151 autres centres du pays au courage et à la concentration.

Ils sont au total 115 255 candidats dont 38 787 filles qui prennent part à cette phase dans 13 différentes filières. Ils sont répartis dans 152 centres sur toute l’étendue du territoire national. Le taux de participation de cette année dans les séries C, F2 et F3 a connu un accroissement considérable. En effet, les candidats de la série C sont passés à  4 058 contre 3 505 en 2016. «Je salue l’augmentation du nombre de candidat de la série C. Je salue également l’accroissement des candidats des séries F 2 électronique et F 3 électrotechnique», s’est réjoui la Ministre de l’enseignement supérieur, Marie-Odile Atanasso. La réussite parfaite de cet examen dépend de tous les acteurs y compris les parents d’élèves.

A l’occasion de son message à l’endroit des candidats et du personnel d’encadrement, elle a invité les géniteurs à être très attentifs à l’état d’âme de leurs enfants et surtout à s’assurer du caractère complet et fonctionnel des kits d’examen des candidats notamment leur convocation, leur pièce d’identité et autres pièces nécessaires à cet effet.

Par ailleurs, elle a convié le personnel d’encadrement des candidats et de correction des épreuves à un sens élevé de responsabilité et à prendre conscience de votre importance dans tout le processus. 

Communiqué du SGG : le PLP adresse ses vœux de très rapide rétablissement et manifeste sa compassion à Talon

Depuis le début de la polémique autour de l’état de santé du Chef de l’Etat, le Parti pour la Libération du Peuple (PLP) a toujours exigé la transparence dans la gestion de ce dossier et dans la gouvernance du pays en général. Léonce HOUNGBADJI et les siens ont toujours affirmé que les Béninois ont le droit d’avoir des informations crédibles sur les déplacements de leur président et sur son état de santé.

Le communiqué du Secrétaire Général du Gouvernement vient de donner raison au PLP. Et pour cause.

 

Communiqué du Parti pour la Libération du Peuple (PLP)

 

19-06-17 : Le Chef de l’Etat, Monsieur Patrice TALON, a subi deux opérations chirurgicales notamment au niveau de la prostate à l’occasion de son séjour de 24 jours à Paris. L’information a été confirmée ce jour, lundi 19 juin 2017, par le conseil extraordinaire des ministres.

Au cours de la séance, selon le compte rendu du Secrétaire Général du Gouvernement, Monsieur Edouard Ouin Ouro, le Président de la République a levé l’opacité entretenue sur son état de santé en avouant qu’il a été réellement malade. Il a reconnu qu’il a le devoir d’«informer ses compatriotes des détails de son état de santé». Car c’est important que les Béninois aient confiance en la capacité de leur président à gouverner.

Le Parti pour la Libération du Peuple (PLP) constate que le Président de la République partage ses appréhensions sur sa gouvernance, puisqu’il a compris que, malgré notre «culture et nos usages», il a un devoir de transparence sur sa santé et sur la gouvernance globale de notre pays.

Le PLP salue la publication du communiqué officiel du Secrétaire Général du Gouvernement, qui donne des informations précises sur les raisons de l’absence du Chef de l’Etat.

Le PLP prend acte des assurances du Chef de l’Etat sur son état de santé, lui adresse ses vœux très sincères de très rapide rétablissementet lui manifeste, en ces circonstances, sa compassion.

 

Vive le Bénin !

Vive le PLP !

 

Léonce HOUNGBADJI

24 jours d’absence du Chef de l’Etat : ministres et collaborateurs avaient menti au peuple

Le mensonge a les pattes pourries et le Chef de l’Etat est conscient qu’ilne fait souper qu'une seule fois. La rumeur sur son état de santé enfle et il a finalement choisi de sortir de son silence habituel pour dire la vérité à son peuple. Contrairement à ses ministres et collaborateurs qui ont servi de la «salade russe» aux Béninois, afin de les endormir, les divertir et détourner leur attention sur sa disparition secrète, Patrice Talon, en toute humilité, est passé aux aveux : il est réellement malade. De quoi souffre-t-il ?

Le Président de la République a fait part au Conseil extraordinaire des ministres tenu ce lundi 19 juin 2017 qu’il a subi une intervention chirurgicale au niveau de la prostate à l’occasion de son séjour à Paris. Il a carrément exposé son bulletin de santé. «En effet, lors de son dernier bilan de santé, une lésion a été découverte à un stade précoce à l’intérieur de la prostate, ne franchissant pas la capsule prostatique. C’est cette lésion qui a nécessité une chirurgie mini-invasive le vendredi 26 mai 2017 permettant, à ce stade, une guérison sans recours ni à la chimiothérapie, ni à la radiothérapie.  A l’issue de l’opération, une complication digestive est apparue et a requis une deuxième intervention chirurgicale le jeudi 1er juin 2017 qui s’est également bien déroulée», explique le Secrétaire Général du Gouvernement, Edouard Ouin Ouro. «Le Chef de l’Etat tient à rassurer le peuple béninois qu’il est totalement rétabli, qu’il exerce pleinement ses prérogatives constitutionnelles et qu’il poursuit inlassablement la noble mission qui lui a été confiée», a-t-il rassuré. Voilà qui est bien clair.

Mais pourquoi toutes ces déclarations contradictoires de trois ministres de la République et d’autres collaborateurs du Chef de l’Etat sur cette absence historique ? La question mérite bien d’être posée.

Faut-il le rappeler, le ministre des affaires étrangères avait déclaré aux diplomates accrédités au Bénin que le Président de la République avait voyagé pour rencontrer des partenaires au développement, au moment où lui en tant que patron de la diplomatie béninoise était au pays au même titre que ses collègues du développement et des finances. Puisque le mensonge a beau être prompt, la vérité l'attrape, Aurelien Agbénonci est revenu sur ses déclarations. Il confie à l’Afp que le patron de la Marina se trouve effectivement en France pour un bilan de santé.

Comme si cela ne suffisait pas pour allumer la polémique, le ministre de la justice, avocat personnel et très proche du chef de l’Etat, déclare à BBC que le premier des Béninois est bel et bien à Cotonou. Joseph Djogbénou met à nu la cacophonie au sein de l’équipe gouvernementale.

Plus tard, c’est le ministre de l’intérieur, Sacca Lafia, qui explique à Frisson radio que le chef de l’Etat n’a aucun problème de santé et que tous les ministres continuent de recevoir ses instructions. Des déclarations d’autres personnalités importantes du système sont venues embrouiller les Béninois.

Avec le communiqué du Secrétaire Général du Gouvernement, les Béninois sont maintenant bien situés sur la situation de leur président et ne peuvent que prier pour qu’il se rétablisse vite.

A l’avenir, les ministres et autres laudateurs du régime doivent savoir manipuler leur langue en vue d’éviter de fait peur aux citoyens, qui n’ont commis aucun crime en demandant les nouvelles de leur président.

 

 

Compte rendu du Conseil Extraordinaire des Ministres de ce lundi 19 juin

 

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session extraordinaire, ce lundi 19 juin 2017, sous la présidence de Monsieur Patrice TALON, Président de la République, Chef de l’État, Chef du Gouvernement.

Au cours de la séance, le Chef de l’Etat a indiqué aux membres du conseil qu’il est en bonne santé. Il a cependant souligné combien il lui importe d’informer ses compatriotes des détails de son état de santé, tout en respectant une certaine pudeur propre à notre culture et à nos usages.

Le Président de la République a fait part au Conseil qu’il a subi une intervention chirurgicale au niveau de la prostate à l’occasion de son séjour à Paris.

En effet, lors de son dernier bilan de santé, une lésion a été découverte à un stade précoce à l’intérieur de la prostate, ne franchissant pas la capsule prostatique. C’est cette lésion qui a nécessité une chirurgie mini-invasive le vendredi 26 mai 2017 permettant, à ce stade, une guérison sans recours ni à la chimiothérapie, ni à la radiothérapie.

A l’issue de l’opération, une complication digestive est apparue et a requis une deuxième intervention chirurgicale le jeudi 1er juin 2017 qui s’est également bien déroulée.

Le Chef de l’Etat tient à rassurer le peuple béninois qu’il est totalement rétabli, qu’il exerce pleinement ses prérogatives constitutionnelles et qu’il poursuit inlassablement la noble mission qui lui a été confiée.

La session ordinaire du conseil des ministres se tiendra ce mercredi 21 juin 2017, comme à l’accoutumée.

 

Secrétaire Général du Gouvernement

Edouard Ouin Ouro

 

 

Des non-dits

 

Il y a des non-dits dans le compte rendu du conseil extraordinaire des ministres tenu ce lundi 19 juin 2017 sous la présidence du Chef de l’Etat. Ce conseil des ministres n’a traité que de l’état de santé du président de la République alors qu’un simple communiqué de presse du Secrétaire général de la présidence de la République ou du Secrétaire général du gouvernement suffirait pour expliquer aux Béninois, inquiets, les raisons des 24 jours d’absence de leur président.

La séance ordinaire du conseil des ministres se tiendra mercredi prochain. Le Chef de l’Etat a donc la possibilité de rencontrer ses ministres pour leur dire de vive voix de quoi il souffre. Il n’a donc pas besoin d’un conseil des ministres extraordinaire pour s’adresser à son peuple dont une grande partie doute encore de sa présence sur le territoire national. Depuis son retour, en effet, personne ne l’a encore vu. Pour rassurer ses compatriotes, Patrice Talon ferait mieux de faire un discours radiotélévisé en direct pour enterrer la polémique.

«C'est mieux que rien. Mais ce n'est pas le conseil des ministres qui devrait informer les béninois sur l'état de santé de leur Président. Car le conseil des ministres n'est pas un collège de médecins. Même si c'était le cas, Patrice Talon n'est pas leur patient. En clair, l'information, pour être considérée comme crédible, devrait provenir soit du médecin qui l'a traité soit du porte-parole de l'hôpital où il a été admis. Mais c'est mieux que rien», estime Patrick Adjamonsi sur son compte facebook.

 

 

Commission parlementaire sur la liquidation de la Sonapra : la proposition de résolution déposée à Houngbédji

La liquidation de la Sonapra inquiète des députés à l’Assemblée Nationale. L’honorable Issifou Amadou vient d’initier une proposition de résolution visant à créer une commission parlementaire d’information, d’enquête ou de contrôle aux fins de voir clair dans la liquidation de cette entreprise publique. Ladite proposition a été transmise au président de l’Assemblée Nationale, le 14 juin 2017, suite à l’indignation des travailleurs sur les conditions de la liquidation et surtout de la suppression des emplois.

S'abonner à ce flux RSS

Article récent

Relance du PVI-NV : comment le gouvernement a fait du faux

Relance du PVI-NV : comment le gouv…

Le contrat de marché rela...

Bac session de juin 2017 : Attanasso, Dassigli et Kokou lancent les épreuves à Zê

Bac session de juin 2017 : Attanass…

C’est la commune de Zê, d...

Marche contre la faim, la terreur, la ruse, la rage, la corruption, les conflits d’intérêts, le népotisme, les privatisations… : l’appel du Front pour le Sursaut Patriotique au peuple béninois

Marche contre la faim, la terreur, …

Injures, haine, intoxicat...

HOUNGBADJI à propos des injures et complots vicieux en politique : «Ce n'est pas ma vision d'un débat démocratique sain, serein et constructif»

HOUNGBADJI à propos des injures et …

Injures, haine, intoxicat...

Communiqué du SGG : le PLP adresse ses vœux de très rapide rétablissement et manifeste sa compassion à Talon

Communiqué du SGG : le PLP adresse …

Depuis le début de la pol...

24 jours d’absence du Chef de l’Etat : ministres et collaborateurs avaient menti au peuple

24 jours d’absence du Chef de l’Eta…

Le mensonge a les pattes ...

Polémique autour de l’état de santé de Patrice Talon : Houngbadji dénonce la cacophonie au sein du gouvernement

Polémique autour de l’état de santé…

Le Président du Parti pou...

Vulgarisation du PAG dans les communes : les ministres s’ennuient, distraient le peuple  et dilapident les fonds publics

Vulgarisation du PAG dans les commu…

Cela fera bientôt 14 mois...

Exonérations à Bénin Control et à ses sous-traitants : Romuald Wadagni a-t-il fait du faux ?

Exonérations à Bénin Control et à s…

Le député Valentin Djènon...

Grave accident de la circulation à Savè : le PLP exprime sa solidarité et sa compassion aux familles des victimes

Grave accident de la circulation à …

Le Front pour le Sursaut ...

Prev Next